#Cambodge : La #Chine défend les dictatures contre la volonté des Peuples

 La Chine défend les dictatures contre la volonté des Peuples !

Le premier ministre Hun Sen, lors d’une visite d’entreprise, à Phnom Penh le 30 août.KEM Sokha 2

Dans la nuit du 2 au 3 septembre, en pleine nuit, HUN Sen a envoyé sa Police pour arrêter KEM Sokha, Député et Président du Parti d’Opposition, le CNRP. Le Monde entier, épris des droits de l’homme, de l’Etat de droit, de paix et de démocratie, a condamné dans les termes les plus sévères l’arrestation et l’emprisonnement de KEM Sokha. 

La presse et les organisations internationales ont fait également écho du despotisme et de la dictature de HUN Sen. 

Par réaction, HUN Sen, avec son cynisme habituel, quelques jours après l’arrestation de KEM Sokha, a autoproclamé qu’il va gouverner encore pendant 10 ans. Il vient ainsi de montrer aux yeux du Monde qu’il veut accaparer le pouvoir avec les moyens de répression les plus odieux à sa disposition : sa Justice, sa Police, son Armée.

La liberté d’expression et d’association a été supprimée depuis plusieurs années. Il y a quelques jours, parallèlement à l’arrestation de KEM Sokha, il a assassiné par les moyens les plus scandaleux le journal Cambodia Daily. Son administration des impôts a réclamé du jour au lendemain un arriéré d’impôt d’un montant de 6,3 millions de dollars. Et depuis, sa police a interdit aux administrateurs du Journal de quitter le pays. Dans le même temps, il a révoqué 32 fréquences Radio, et contraint les radios locales à la fermeture.

Face aux condamnations universelles, le Cambodge de HUN Sen a clamé haut et fort qu’il a le soutien de la Chine : Wang Jiarui, un diplomate subalterne, a été dépêché par Pékin pour apporter le soutien de la Chine à HUN Sen : Il a déclaré qu’ “un obstacle pour le Cambodge est aussi un obstacle pour la Chine”, et que “le succès du Cambodge est aussi le succès de la Chine.” 

La Chine, avec sa politique “gagnante-gagnante” sans cesse répétée, oublie une chose : sa politique étrangère basée sur le soutien opportuniste des Dictateurs dans le Monde contre la volonté des peuples, va à l’encontre de ses intérêts à long terme. HUN Sen et son régime sont détestés par le Peuple du Cambodge. A moyen terme, le régime de HUN Sen sera trop fragile pour aider la Chine à consolider sa stratégie en Mer de Chine du Sud. Vis à vis du Cambodge, depuis des décennies, la Chine a toujours barré la route aux Droits de l’Homme et à la Démocratie. Après avoir soutenu les Khmers Rouges sanguinaires de Pol Pot, la Chine soutient aujourd’hui les Khmers Rouges tyranniques et despotes de HUN Sen. En tant que signataire, Pékin n’a pas honoré l’esprit des Accords de Paix de Paris sur le Cambodge signés le 23 Octobre 1991.

Il est temps que la Chine révise sa Politique vis à vis du Cambodge. Un Cambodge, avec ses institutions démocratiques fortes, assurera une vraie paix et une vraie stabilité politique dans la Région. Elle devrait œuvrer dans la défense de l’Etat de Droit. Elle ne devrait plus continuer à défendre un Régime indéfendable, comme celui de la dictature de HUN Sen.

 

PM bets big with China backing

 

China agenda fuels ‘treason’ plot support

%d bloggers like this: