#cambodge : La traque contre le CNRP n’est pas terminée

HUN Sen veut la guerre à tout prix !

Le chef de l’opposition Kem Sokha le 28 mai 2017 durant une interview au Cambodge.

Les filles de KEM Sokha et les dirigeants du parti CNRP sont sous le coup des arrestations de HUN Sen. Les pays signataires des accords de Paix sur le Cambodge assistent silencieusement à la chape de la Dictature de HUN Sen qui s’abat sur le Peuple du Cambodge. La Démocratie, l’Etat de droit, les élections libres, justes et équitables sont bafoués sous leurs yeux. 

Les Etats-Unis et l’Union Européenne ont condamné dans les termes les plus vigoureux l’arrestation de KEM Sokha dans la nuit de Samedi à Dimanche.  Mais cela ne suffira pas. HUN Sen continue implacablement à utiliser sa Police, sa Justice, son Armée pour écraser le seul Parti d’Opposition au Cambodge. Les élections législatives de l’année prochaine seront vidées de leur sens. HUN Sen veut la guerre et ne lâchera pas son pouvoir. Il faut que les pays épris de Paix, de Justice et défendant la Démocratie dans le Monde fassent barrage à la perpétuation de la Dictature de HUN Sen.

Nous lançons un appel aux pays ayant présidé les accords de Paix de Paris sur le Cambodge, la France et l’Indonésie, à saisir le Conseil de Sécurité de l’ONU pour exiger que le Cambodge applique ces accords.

Sinon la Guerre sera inévitable. Il en va de la paix et de la sécurité dans la Région. 

Leaker claims existence of ‘blacklist’

CNRP lawmakers (from left) Pol Ham, Son Chhay and Yem Ponhearith are allegedly among those under investigation by the Interior Ministry. post staff

Backed to the wall, Cambodia’s opposition urges world to help

កូន​លោក កឹម សុខា និង​មន្ត្រី​ជាន់ខ្ពស់​សង្គ្រោះ​ជាតិ​មួយ​ចំនួន​ទៀត​អាច​នឹង​ត្រូវ​ចាប់​ខ្លួន​

 

លោក​ ​ហ៊ុន សែន​ ​ព្រមាន​ចាប់​ខ្លួន​ជន​បរទេស​ដែល​ពាក់ព័ន្ធ​នឹង​ករណី​លោក​ ​កឹម សុខា

 

%d bloggers like this: