#Cambodge : Moi, HUN Sen, VOLEUR et FIER de l’être

Editorial

Moi, HUN Sen, VOLEUR et FIER de l’être !

J’aimerais dire haut et fort au Monde entier que je viens de gagner les élections sénatoriales. J’ai raflé tous les 58 sièges de Sénateurs. Cela représente 100% de sièges attribuables. C’est la première fois, dans toute l’histoire des élections sur cette planète, que l’on peut trouver un résultat aussi merveilleux pour un Parti politique, le mien, le CPP. Vous vous posez la question de savoir comment j’ai pu réussir un tel exploit. Alors que les autres Dictateurs n’ont osé affiché que des résultats proches et en dessous de 100%. En fait, j’aurais pu même afficher plus de 100% si j’avais voulu. Puisque la notion de pourcentage est quelque chose de trop abstrait pour vous.

Avant de revenir à votre question sur mon exploit, j’aimerais vous dire que ces élections étaient Libres, Justes et Equitables. Libres, parce qu’UNIQUEMENT mes amis ont LIBREMENT voté pour moi. Justes, parce que les membres du Comité des Elections travaillent UNIQUEMENT pour moi. Equitables, parce que mon Parti a mené des campagnes TOUT SEUL sans adversaires. Donc c’est normal que je gagne 100% des sièges. Avant d’en arriver là, moi HUN Sen, qu’ai je fait pour être aussi fort ?

Je vais vous livrer mes secrets : Pour gagner une élection à 100%, quelle qu’elle soit, il faut absolument éliminer tous ses adversaires, surtout ceux qui vous empêchent de gagner 100% des sièges. Qu’ai je fait ?

1 – D’abord, j’ai décidé de supprimer les libertés de s’assembler et de manifester, d’éliminer toutes formes de critique envers mon régime. J’en ai marre de voir des millions de cambodgiens manifester contre moi. Les médias, Cambodia Daily et autres doivent disparaître. C’est ce que j’ai fait.

2 – Ensuite, j’ai commencé par accuser les dirigeants du Parti d’Opposition de traîtres. J’en ai ensuite mis un en prison et pas des moindres. Vous savez comment il s’appelle ? KEM Sokha, le Président du CNRP.

3 – Enfin j’ai utilisé mes hommes de main (les magistrats, les députés, les sénateurs, les membres du Conseil Constitutionnel, les princes du Palais), ma police, mon Armée et tous ceux qui acceptent de se vendre pour m’aider à éliminer mes adversaires. Le but était de dissoudre purement et simplement leur Parti Politique. Ainsi j’ai dissout et éliminé le CNRP de KEM Sokha. Pourquoi fallait-il dissoudre ce Parti qui me gêne ? Tout simplement pour m’attribuer tous ses sièges de députés (55), de Conseillers Municipaux (5007), de Sénateurs (au moins 25). N’ai je pas ainsi volé les sièges de mes adversaires ? Quelle question ! C’est évident que j’ai volé les sièges de mes adversaires. Suis-je fier ? Oui je le suis. Mais pourquoi ne le serais-je pas? Parce que je veux montrer au Monde que chez les Khmers Rouges, la notion de dignité et d’honneur n’existe pas. 

 

Phnom Penh Post – CPP claims all 58 seats up for grabs in Senate

 

Cambodia’s ruling party sweeps Senate election after crackdown

Cambodia ruling party sweeps Senate vote in absence of opposition

 

Cambodia’s ruling party has sure lock on Senate election

 

ការបោះឆ្នោត​ព្រឹទ្ធសភា​បាន​បញ្ចប់​ដោយ​គ្មានបក្ស​ប្រឆាំង​ និង​ចំណាប់​អារម្មណ៍​ពី​ពលរដ្ឋ

លោក​ទេព នីថា មន្ត្រី​​គណៈកម្មាធិការ​រៀបចំ​ការ​បោះ​ឆ្នោត(គ.ជ.ប.)​ចូល​រួម​ក្នុង​កិច្ច​ប្រជុំ​ភាគី​ពាក់ព័ន្ធ​ការ​បោះឆ្នោត​ព្រឹទ្ធ​សភា​ជាតិ​នីតិកាល​​ទី​៤​កាលពី​ថ្ងៃទី​២៥ កុម្ភៈ ២០១៨​ នៅ​ទីស្នាក់​ការ​កណ្តាល​​របស់​គ.ជ.ប.​ រាជ​ធានី​ភ្នំពេញ​​ ប្រទេស​​កម្ពុជា។ (ទុំ ម្លិះ/VOA)

គ.ជ.ប បង្ហាញថាបក្សប្រជាជនកម្ពុជាឈ្នះអាសនៈព្រឹទ្ធសភាទាំងអស់

 

 

%d bloggers like this: