#cambodge Négociation, un “Package”, acceptable par Tous ?


 

Négociation : un “Package” acceptable par Tous ?

 

 

Cela fera bientôt 5 mois que le Cambodge connaît et vit une situation de blocage politique, suite aux élections du 28 Juillet 2013. Cette situation ne peut qu’être préjudiciable à la stabilité et à la sécurité du Pays.

 

Plusieurs réunions de négociation entre le CNRP et le CPP depuis le 15 Septembre 2013 n’ont pas abouti à des résultats tangibles.

 

Le PPC, par la voix de son Chef Négociateur Prum Sokha, a réitéré hier l’invitation au CNRP de revenir à la Table de négociation, mais sans donner le nouveau périmètre de négociation.

 

Le CNRP, par la voix de son Porte Parole Nhem Panharith, maintient ses 3 exigences :

 

1 – La Vérité sur les élections du 28 Juillet 2013,

2 – La démission des membres de la Commission Nationale des Elections,

3 – La réforme complète des processus et des lois électoraux.

 

Compte tenu de ce qui s’est passé lors de la dernière réunion de négociation, force est de constater que :

 

1 – Le périmètre de négociation ne peut pas être que Technique. Il ne peut qu’être Politique.

2 – Pour aboutir à des compromis sur le plan Politique, la négociation ne peut qu’être menée au sommet entre les Dirigeants du CPP et du CNRP. Faute de quoi, la négociation ne peut qu’être stérile.

 

Dans ce contexte, un autre acteur, non moins important, le Peuple, sera à prendre en compte dans toute négociation Politique qui touche de près ou de loin à son avenir. Dans tous les cas de figure, le Peuple aura à dire son dernier mot.

 

Schématiquement, quel serait le scénario acceptable par ces 3 acteurs ? Il s’agit bien entendu de trouver une issue au conflit, un compromis politique acceptable par les 2 acteurs politiques et par le Peuple.

 

Le “Package” : nouvelles élections dans 9 mois

Cette période de 9 mois est nécessaire à la préparation des réformes des processus électoraux pour que les prochaines élections se déroulent dans de meilleures conditions.

 

Prérequis :

 

1 – Dissolution du Gouvernement actuel.

  • In doing so, the actual Gouvernment would open the door for the national reconciliation, au dialogue et aux réformes nécessaires pour le Pays.

2 – Formation d’un nouveau Gouvernement Transitoire

  • dont les membres sont issus du PPC et du CNRP et
  • dont la mission principale sera de préparer et d’organiser les élections au suffrage universel dans 9 mois et de gérer les affaires courantes du Pays.

 

3 – Commissions spéciales à l’Assemblée (à parité égale CPP-CNRP) pour préparer des lois ou des réformes de lois Electorales :

  • Formation de la nouvelle Commission Nationale des Elections avec de nouveaux membres
  • Nomination de Nouveaux Membres du Conseil Constitutionnel
  • Lois sur le Financement des Partis Politiques

 

4 – Redistribution des moyens d’accès aux Média : Radio, Télévision

  • Afin de garantir aux Partis Politiques, qui vont se représenter devant le suffrage du Peuple, les accès équitables aux Media.

 

5 – Gel des attributions de concessions d’exploitation des ressources naturelles : foncières, forestières, minières, de la pêche, Fréquences Radio pour les Réseaux Mobiles.

 

6 – Le Premier Ministre du Gouvernement Transitoire proposera dans 9 mois au Roi, avec l’accord du président de l’Assemblée Nationale et du président du Sénat, la dissolution de l’assemblée nationale. Le Roi convoquera le peuple à élire les députés de la 6 ème Législature.

 

Cambodge Info