RFI

HUN Sen, sous la prise de sanctions imminente, accuse l’UE de prendre le #Cambodge en otage !

HUN Sen sent venir les sanctions imminentes

de l’UE et des Etats-Unis !

Après avoir usurpé le pouvoir depuis toujours, détruit la Démocratie, violé les Droits de l’Homme et pris le Peuple Cambodgien en otage, HUN Sen accuse l’UE de prendre elle-même le Cambodge en otage.

Les Etats-Unis de concert avec l’UE vont prendre des mesures de sanctions sur les importations de Vêtements et Chaussures fabriqués par des sociétés chinoises implantées au Cambodge. 

 

Taxes douanières au Cambodge: Hun Sen accuse l’UE de prendre son pays «en otage»

Le principal parti d’opposition a été dissous et son dirigeant emprisonné avant les élections générales de juillet dernier, où le régime de Hun Sen a raflé tous les sièges au Parlement, faisant du Cambodge un pays au parti unique.

 

Cambodge: Hun Sen accuse l’UE de prendre son pays “en otage” avec la menace de taxes douanières

 

Cambodia PM says EU holding country ‘hostage’ with tariff threats

 

US Follows EU in Reviewing Cambodia’s Preferential Trade Treatment in Light of Alleged Abuses

Phoenix prosecutor Rachel Mitchell questions Christine Blasey Ford as Senators, from left, Sen. Ben Sasse, R-Neb., Sen. Ted Cruz, R-Texas, Sen. Mike Lee, R-Utah., and Sen. John Cornyn, R-Texas, listen during the Senate Judiciary Committee hearing, Thursday, Sept. 27, 2018.

#Cambodge : Attaques frontales de HUN Sen contre “la Démocratie et les Droits de l’Homme”

 

Italy Wins Three-Year EU Tariffs on Rice From Cambodia, Myanmar

 

សហភាព​អឺរ៉ុប​នឹង​ដាក់​ពន្ធ​លើ​អង្ករ​ពី​កម្ពុជា​និង​មីយ៉ាន់ម៉ា​រយៈពេល៣ឆ្នាំ​ ​ដោយ​ចាប់​ផ្តើមនៅ​ថ្ងៃសុក្រ​​

 

US Senators Turn to Trade Sanctions to ‘Restore Cambodian Democracy’

13 Jan 2019

#Cambodge : Le quotidien Phnom Penh Post a jeté l’éponge !

Le quotidien Phnom Penh Post s’en va !

Après la disparition de Cambodia Daily il y a 8 mois, la fermeture d’une trentaine de Radios Locales et le retrait de RFA et VOA, aujourd’hui, c’est le tour du très respectable quotidien en anglais Phnom Penh Post. 

Ce dernier est en effet obligé de se retirer en vendant le quotidien à un investisseur malaisien dans un contexte où, 3 mois avant les élections générales prévues le 29 Juillet, HUN Sen aimerait voir toute forme de presse libre et indépendante bannie du paysage politique; pour y arriver il utilise encore une fois sa Justice et son Département des Impôts.

Désormais, HUN Sen après avoir dissout le principal parti d’Opposition, le CNRP, et interdit à 118 membres de ce parti de faire de la Politique, renforce son régime dictatorial : il a à sa disposition les partis politiques satellites, la Presse et les Médias locaux affiliés à son régime.

Il a ainsi la main libre pour s’auto-élire Premier Ministre. 

 

Cambodia’s last independent paper was sold to the owner of a PR company that once worked for the prime minister

 

L’Editeur en Chef KAY Kimsong démis de ses fonctions

 

Newspaper takeover is ‘staggering blow’ to Cambodia’s free press

 

Sale of newspaper in Cambodia ‘disaster’ for media freedom: rights group

 

Cambodge: la vente du «Phnom Penh Post», nouveau coup dur pour la presse?

 

#Cambodge : Bientôt la disparition de Phnom Penh Post ? après Cambodia Daily !

 

Phnom Penh Post sold to Malaysian investor

 

Cambodia’s ‘last truly independent’ newspaper sold to Malaysian

 

“That’s troubling because it suggests the Cambodian government may have used the threat of a shutdown to essentially coerce the sale,”

 

 

 

05 May 2018