L’ Amérique et les autres Puissances, avec et après D. Trump

La politique étrangère de D. Trump en ASIE? 

“peace through strength,

Il convient de suivre l’évolution de la politique étrangère de l’administration Trump dans toute sa complexité défense-sécurité-économie en Asie de l’Est (la Chine, le Japon, les Corées du Sud et du Nord) et en Asie Pacifique (en incluant l’Australie et l’ASEAN) avec le TPP initialisé par Obama. Trump n’a rien dit de clair concernant sa politique étrangère dans cette partie du Monde. Le TPP est en sursis. Au lendemain des résultats, le 10/11, il a simplement assuré la Corée du Sud de son intention de poursuivre son engagement de la défendre selon l’alliance de sécurité actuelle. A part cela, beaucoup de spéculations vont bon train.

Aujourd’hui les conseillers de D. Trump sont en train de peaufiner le contenu de leur politique étrangère d’une manière globale en passant du concept d’ “America First” (avant la campagne) à celui de “peace through strength,. Obama a récemment affirmé que Trump n’est pas un “Idéologue”. Il est simplement “Pragmatique”. N’est-il pas en train de naviguer le bateau America à vue ?

Malgré les déclarations entendues ici et là avant et après la campagne électorale, la réalité politique, elle, est toujours là. Trump et les Etats-Unis dans les années à venir, n’ont pas de moyens pour affronter la Chine ni sur le plan économique (voir l’article de WSJ), ni sur le plan stratégique. Les consommateurs américains ont enrichi la Chine depuis des décennies. Avec cet argent la Chine est capable maintenant d’engager des dépenses militaires pour assurer sa suprématie et son influence en ASIE, en AFRIQUE et au delà.

Avec l’arrivée de D. Trump à la Maison Blanche, l’Amérique n’envoie plus de messages rassurants quant à la défense de la Démocratie occidentale et des Droits de l’Homme dans le Monde. En plus de cela le concept “America First” n’est ni plus ni moins le repli sur soi (bâtir des murs, expulser des migrants, xénophobie, …).

La Chine avait connu la même politique sous différentes dynasties chinoises, avec la construction de la fameuse Grande Muraille sur des milliers de kilomètres contre les “barbares”. Le résultat fut que Gengis Khan fut aisément capable avec ses hordes de prendre Pékin à l’assaut. Les Murs ne protègent pas vraiment.

Les différentes guerres sous les administrations Bush Père et Fils ont vidé les caisses de l’Amérique. Le programme économique de l’Administration Trump (dépenses d’infrastructure, baisse d’impôts, baisse d’impôt des Sociétés) ne permettra pas de remplir de nouveau les Caisses. Dans ce contexte, l’Amérique irait tout droit vers le désengagement progressif partout dans le Monde .Ce serait la fin de la Suprématie et de l’Hégémonie américaines.

Il y aurait l’émergence inévitable de Puissances Régionales : Europe avec sa capacité de Défense propre, la Chine et la Russie. L’Amérique dans les années à venir ne serait qu’une Puissance parmi d’autres.

Dernière information : Rex Tillerson (PDG d’Exxon Mobil) sera le prochain Secrétaire d’Etat et succédera à J. Kerry.

%d bloggers like this: