#Cambodge : La neutralité, un luxe d’une politique extérieure inaccessible ?

Suite à la parution d’un article dans Phnom Penh Post, nous souhaitons apporter notre contribution au débat sur la Neutralité du Cambodge :

La neutralité est un objectif. Il ne peut être atteint que quand le Cambodge est Indépendant. Cela n’est possible que quand le Cambodge est Fort. Et cela n’est possible que quand sa population est fortement éduquée.

L’éducation n’est qu’un moyen. L’objectif ultime d’une bonne politique réside dans la recherche permanente d’une Cohésion sociale pour que le peuple cambodgien une fois débarrassée de hégémonie extérieure puisse vivre dans sa Culture propre.

La Culture est la Signature d’un Peuple.

L’économie de subsistance, équitable et durable qui respecte l’environnement et la nature est le pilier majeur pour assurer une politique de neutralité crédible. L’économie basée sur le prolétariat et l’esclavage modernes est à bannir. Ne cherchons pas à créer des entreprises pour qu’elles soient cotées à la bourse.

Restons modestes dans nos ambitions.

Le système de santé qui assure des soins efficaces et équitables pour tous est un autre pilier important. Les cambodgiens doivent pouvoir se faire soigner au Cambodge même.

La Souveraineté et l’Intégrité territoriale du Cambodge seront mieux défendues par une armée nationale de conscription que par une armée de métier.

Le Peuple défend son pays !

Conclusion: sur l’arène internationale, la Neutralité du Cambodge ne sera respectée que quand la pratique de sa politique extérieure sera crédible. Et le Cambodge doit se donner des moyens pour assurer une économie forte.

Laissons le Peuple cambodgien s’épanouir dans sa Culture.

05 Mar 2021

ខ្សែបន្ទាត់ព្រំដែន រវាង ប្រទេសកម្ពុជា ជាមួយ វៀតណាម លាវ និងថៃ Frontières du #Cambodge #Cambodia Border

កុំថាខ្មែរមិនស្គាល់ខ្សែបន្ទាត់ព្រំដែនទៀត !

Mise en garde importante :

Ce tracé est dessiné selon les cartes aux différentes échelles dont nous disposons. Il N’EST PAS OFFICIEL ET N’A AUCUNE VALEUR JURIDIQUE.

Notre but est de montrer qu’avec la technologie moderne actuelle, nous sommes capables, avec les cartes adoptées par deux pays limitrophes, de délimiter et démarquer d’une manière très précise la frontière entre ces deux pays.

សូមចុចលើរូបភាពខាងក្រោមនេះ

ជាលើកដំបូងនៅក្នុងប្រវត្តិសាស្រ្តខ្មែរ ឥឡូវនេះប្រជាពលរដ្ឋម្នាក់ៗអាចដឹងពីនិយាមកាភូមិសាស្ត្រជាក់លាក់របស់ចំណុចនីមួយៗនៅលើខ្សែបន្ទាត់ព្រំដែន ជុំវិញស្រុកខ្មែរ។

លោកអ្នកថែមទាំងអាចដើរនៅតាមព្រំដែននិងមើលបន្ទាត់កំណត់ព្រំដែនដែលបានបង្ហាញនៅលើ Smartphone របស់លោកអ្នកបន្ទាប់ពីធ្វើឱ្យមុខងារ GPS របស់ Smartphone របស់លោកអ្នកឱ្សវាសកម្ម។

ប្រវែងសរុបនៃព្រំដែនគោករវាងកម្ពុជានិងវៀតណាមមាន ១.១៨០.៧៨៧ ម៉ែត្រ។

ប្រវែងសរុបនៃព្រំដែនគោករវាងកម្ពុជា ជាមួយ លាវ និងថៃមាន ១៣១៩ ២៧៨ ម៉ែត្រ។

ប្រវែងសរុបឆ្នេរសមុទ្រ មាន ៥១០ ៣៩២ ម៉ែត្រ។

ផ្ទៃដីប្រទេសកម្ពុជាមានទំហំប្រមាន ១៨១ ៤១២ ៦០៣ ០១១ ម៉ែត្រការ៉េ

CambodgeInfo publie le tracé complet de la ligne frontalière entre le Cambodge et ses trois voisins : le Vietnam, la Thaïlande et le Laos.

Pour la première fois dans leur histoire, les cambodgiens peuvent désormais connaitre exactement les coordonnées géographiques de chaque point sur le tracé.

Vous pourriez même vous promener tout le long de la frontière et repérer la ligne de démarcation frontalière affichée sur votre écran, après avoir activé la fonction GPS de votre smartphone.

Pour votre information, si on se basait sur ce tracé, la longueur totale

1 – de la frontière terrestre entre le Cambodge et le Vietnam serait de 1180 787 mètres.

2 – de la frontière terrestre entre le Cambodge et la Thaïlande et le Laos serait de 1319 278 mètres.

3 – des côtes cambodgiennes serait de 510 392 mètres.

La superficie du Cambodge terrestre serait de 181 412 603 011 mètres carrés.

Fonctions disponibles que vous pouvez utiliser :

1 – Géolocalisation de l’utilisateur avec la fonction GPS activée sur votre Smartphone.

2 – Calcul de la distance en mètres entre deux points.

3 – Calcul de la surface en mètres carrés. Pour ceux qui ont le courage, ils peuvent s’amuser à calculer la superficie totale du Cambodge.

4 – Connaitre les coordonnées géographiques d’un point sur le tracé de la frontière soit avec la projection WGS 84 (exprimées en degrés décimaux) ou WGS 84 /Pseudo Mercator (exprimés en mètres) par rapport au méridien de Greenwich.

Bonne navigation

==================================================

CambodgeInfo publishes the whole Border demarcation line between Cambodia and its 3 neighboring countries : Vietnam, Laos and Thailand.

For the first time in their history, the people of Cambodia can spot each point on the border line and know exactly its geographic coordinates.

You can even walk all along the border line from Koh Kong, going north, then east and back to Kampot using your smartphone with GPS function activated.

For your infomation, based on this border line, the distance between the north and south point of cambodian-vietnamese terrestrial border would be 1180 787 meters.

The length of the border line between Cambodia and Thailand+Laos would be 1319 278 meters.

The length of the sea coasts would be 510 392 meters.

The total area of terrestrial Cambodia would be 181 412 603 011 square meters.

24 Nov 2020

#Cambodge : Traité complémentaire délimitant la frontière terrestre avec le #Vietnam du 5 octobre 2019

Ce traité comporte 4 articles et 31 Annexes :

L’Article 1 précise les coordonnées de deux bornes, 30 et 314 (B30 et B314, deux points rouges sur notre page illustrée) :

B30 : 13°46’04.306″ nord, 107°29’52.816″ est

B314 : 10°25’24.764″ nord, 104°26’26.549 est.

L’Article 2 publie 31 cartes faisant l’objet des échanges de terrains sur le principe d’égalité de superficie (ratio d’échange 1:1).

Ces 31 cartes sont redessinées à partir des cartes à l’échelle 1/50 000. Le traité n’a pas fourni les coordonnées des bornes implantées sur le terrain.

Nous avons choisi d’illustrer ces cartes en les reportant aux bornes théoriques définies par le traité du 27 décembre 1985 (points jaunes).

Notre calcul permet, malgré la non publication de leurs valeurs, de déterminer les coordonnées géographiques des bornes implantées sur le terrain, avec parfois des erreurs pouvant aller jusqu’à 20 mètres, à cause des cartes utilisées et de l’indication très sommaire de la position d’une borne sur ces petites cartes.

Nous avons relevé en tout 82 bornes frontalières (points avec des intitulés en rouge). Leurs coordonnées géographiques s’afficheront automatiquement sur notre page illustrée disponible sur internet en cliquant sur la figure ci-dessous :

Question subsidiaire 1 : Les 82 bornes sur le terrain selon le traité de 2019 sont-elles implantées en respectant les positions géographiques définies par le traité de 1985 ?

Rien n’est moins sûr !

Pour le savoir cliquez sur la figure ci-dessous.

Surface en kilomètre carré des parcelles de terrain échangées.

11 Nov 2020

Bornes théoriques de la frontière terrestre entre le #Cambodge et le #Vietnam selon le traité de 1985

២០៨ បង្កោលព្រំដែនតាមរយៈសន្ធិសញ្ញាឆ្នាំ ១៩៨៥។

និយាមកាបង្គោលព្រំដែនទាំងនោះអាចផ្ទៀងផ្ទាត់ជាក់ស្ដែងជាមួយឧបករណ៍ GPS នៅ​លើ​ដី។

Cambodge Info publie les positions géographiques des bornes frontalières terrestres entre le Cambodge et le Vietnam selon le traité de 1985. Ce dernier a retenu 208 bornes à partir des cartes utilisant les projections Bonne/UTM à l’échelle 1/100000. Les coordonnées x,y UTM de chaque borne sont reportées sur la figure.

Nous avons choisi de les publier avec le Système de Coordonnées de Référence : WGS 84. L’outil vous permet de choisir soit le SCR WGS 84/Pseudo Mercator (exprimé en mètre) soit WGS 84 (exprimé en Degré Décimal) par rapport au méridien de Greenwich et à l’équateur, compatible avec tout appareil GPS.

Vous pouvez les visualiser avec votre navigateur favorite (Chrome par exemple), à l’échelle souhaitée.

Cliquer sur une des images ci-dessous pour naviguer le long de la frontière vietnamo-cambodgienne et repérer les coordonnées GPS des bornes frontalières.

Note importante 1 : ces bornes ne nous disent pas si elles délimitent correctement la frontière terrestre entre le Cambodge et le Vietnam. Les coordonnées de ces bornes ont été prélevées d’une manière arbitraire à partir de cartes Bonne/UTM dont certaines sont labelisées comme étant dans leur version temporaire de finition.

Note importante 2 : Notre exercice consiste à répertorier ces bornes pour les confronter par la suite aux bornes réelles sur le terrain. L’implantation de ces bornes sur le terrain doit être basée sur des cartes de référence à l’échelle 1/100 000.

PS : Nous publions également la délimitation de la zone d’eau historique selon le traité de 1982.

Bonne navigation !

25 Sep 2020

Protected: Tracé de la frontière terrestre entre le Cambodge et le Vietnam

This content is password protected. To view it please enter your password below:

22 Nov 2020

Joe Biden élu le 46ème Président des Etats-Unis

Bonne Chance Mr. Le Président !

Merci au Peuple Américain !

08 Nov 2020

Protected: #Cambodge : 22 bornes du traité 1985 mal positionnées sur le tracé des cartes à l’échelle 1/50 000

This content is password protected. To view it please enter your password below:

04 Nov 2020

Protected: #Cambodge : Frontière terrestre avec le #Vietnam

This content is password protected. To view it please enter your password below:

02 Nov 2020

#Cambodge : fausse démocratie, vraie tyrannie : un dossier à lire !

Cambodge : fausse démocratie, vraie tyrannie

La dérive autoritaire du Cambodge est l’un des exemples les plus frappants, sinon le plus frappant, de l’évolution de la majorité des pays de l’Asie du Sud-Est vers l’« illibéralisme ». Depuis longtemps, on savait que le royaume cambodgien n’était qu’une démocratie de façade. Un régime quasi autoritaire placé depuis des lustres sous la férule du premier ministre à poigne Hun Sen, ancien Khmer rouge reconverti depuis les années 1990 aux bienfaits de la démocratie libérale – système dont il a su tirer à merveille les avantages.
Désormais, la façade déjà lézardée s’est écroulée et révèle la vraie structure de la maison khmère : une fausse démocratie et une vraie tyrannie, où un Parlement croupion et des élections sans réelle opposition servent de faire-valoir. L’économie est phagocytée par la famille de Hun Sen, au pouvoir depuis trente-trois ans – et qui a bien l’intention de s’y accrocher, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Hun Sen est désormais plus que jamais déterminé à ne pas quitter le pouvoir, qu’il veut sans partage. Une inclination qui n’est pas nouvelle. Dans ses passionnants Mémoires, La diplomatie n’est pas un dîner de gala(éd. L’Aube, 2018), le diplomate Claude Martin, ancien responsable de l’Asie au Quai d’Orsay, ex-ambassadeur de France en Chine et en Allemagne, rapporte un entretien privé qu’il a eu en 1990 à Phnom Penh avec celui qui était déjà le premier ministre du Cambodge.
« Vous voulez démanteler mon gouvernement ? », lança Hun Sen à Claude Martin, à l’approche de l’accord de Paris, qui conduirait, un an plus tard, à la mise sous tutelle du pays sous l’égide des Nation unies jusqu’à l’organisation d’élections (tout en laissant, en réalité, le pouvoir à Hun Sen). « Le propos [de Hun Sen] m’inquiéta, écrit l’ancien diplomate. Le chef du “Kampuchéa populaire” [appellation d’alors du Cambodge] allait tout faire, je le sentais, pour garder le pouvoir. » C’est exactement ce qu’il s’est passé.

Le premier ministre cambodgien, Hun Sen, lors d’un discours aux ouvriers d’une manufacture de textile, dans la province de Kandal, le 30 mai 2018.

A lire aussi :

Asie du Sud-Est, la fin des parenthèses démocratiques

Des soldats birmans à Buthidaung, le 29 août 2017.

04 Jul 2018

#HUNSen : violations des droits de l’homme, crimes de guerre et crimes contre l’Humanité commis par ses hommes

Ossature de l’appareil de Répressions politiques et de violations des droits de l’Homme du Régime dictatorial de HUN Sen

Télécharger le rapport complet

Human Rights Watch vient de publier un rapport détaillé (223 pages) des violations des Droits de l’Homme, des Crimes de Guerre et des Crimes contre l’Humanité commis par les hommes de main de HUN Sen depuis 1970 où certains (POL Saroeun, KUN Kim) étaient d’anciens Commandants KHMERS ROUGES impliqués directement dans le génocide où entre 1,2 à 2,8 millions de personnes ont été massacrées.

 

Les 12 Hommes de main de HUN Sen

 

1 – Kun Kim, RCAF Deputy Supreme Commander; 

2 – Mok Chito, Deputy Supreme Commissioner of National Police; 

3 – Neth Savoeun, Supreme Commissioner of National Police; 

4 – Pol Saroeun, RCAF Supreme Commander. Middle row, from left to right: 

5 – Sao Sokha, Commander of National Gendarmerie; 

6 – Sok Phal, Supreme Director of the Supreme Directorate for Immigration; 

7 – Bun Seng, Deputy Army Commander, Commander of Military Region 5; 

8 – Chap Pheakdey, Deputy Army Commander, Brigade 911 Commander.

9 – Choeun Sovantha, Deputy Army Commander, Commander of Military Region 2; 

10 – Rat Sreang, National Gendarmerie Deputy Commander, Phnom Penh Gendarmerie Commander; 

11 – Chuon Sovan, National Police Deputy Supreme Commissioner; 

12 – Chea Mon, Deputy Army Commander, Commander of Military Region 4.

 

28 Jun 2018

#CambodiaElection2018 : Les Etats-Unis demandent la réintégration immédiate du CNRP dans le processus électoral

Le Département d’Etat des Etats-Unis vient de publier un communiqué exprimant son profond regret quant à la décision du Gouvernement Royal du Cambodge d’interdire aux dirigeants du CNRP de participer aux élections nationales de Juillet 2018. Cette décision empêche des millions de cambodgiens d’exercer leur droit démocratique à voter pour le candidat de leur choix et met en question l’intégrité du processus électoral. 

Il demande instamment que le Gouvernement cambodgien réintègre les candidats du CNRP immédiatement.

De plus, en accord avec la conclusion récente du Groupe de Travail de l’ONU sur la détention arbitraire, il renouvelle son appel pour la libération immédiate de KEM Sokha.

 

State Department may 17 2018

 

17 May 2018

#CambodiaElection2018 : Les élections générales du 29 Juillet 2018 ne seront qu’une FARCE ! Communiqué du CNRP

Les élections générales du 29 Juillet 2018

organisées par HUN Sen ne seront qu’une FARCE

Le 14 Mai 2018 était le dernier jour permettant aux partis politiques de s’inscrire aux élections générales du 29 Juillet 2018. Le CNRP, le plus grand parti d’opposition au Cambodge, dissout illégalement par HUN Sen l’année dernière, ne pourra donc pas se présenter devant le Peuple cambodgien à ces élections.

Ci-dessous le Communiqué du CNRP traduit succinctement par Cambodge Info :

1 –  Le CNRP condamne les mesures prises par le gouvernement de Mr HUN Sen et de la Commission Nationale des Elections qui privent le Peuple cambodgien de son choix à travers l’interdiction au CNRP de se présenter aux prochaines élections. Par conséquent ces élections ne sont qu’une farce qui ne reflète pas la volonté du Peuple cambodgien, mais plutôt la mise à mort de la démocratie au Cambodge.

2 – Le CNRP appelle le Peuple du Cambodge à boycotter ces élections en ne se rendant pas aux urnes le jour des élections. Il est tout à fait légal de ne pas voter. Ne pas voter dans ces circonstances est un geste qui exprime le soutien au parti CNRP alors qu’on souhaiterait le voir diriger le pays.

3 – Le CNRP lance un appel à la Communauté internationale pour qu’elle ne reconnaisse pas les résultats de ces élections du 29 Juillet 2018 tout en considérant que ces élections seront injustes et illégales; tout comme l’ont déclaré 45 pays membres de l’ONU devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies du 21 Mars 2018.

En parallèle, le CNRP demande au Japon de couper son aide à la Commission Nationale des Elections dont l’obligation d’indépendance et d’impartialité n’a pas été respectée. Dans cette situation la CNE ne peut plus assumer l’organisation des élections libres, équitables et justes comme elle le devrait.

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

គណបក្ស​សង្គ្រោះជាតិ សុំឲ្យ​ប្រទេសជប៉ុន​ផ្តាច់​ជំនួយ​ គជប និង អំពាវនាវឲ្យ​សហគមន៍​អន្តរជាតិ កុំ​ទទួល​ស្គាល់​លទ្ធផល​បោះឆ្នោត

14 May 2018

#USA : Sanctions à l’encontre du Régime de HUN Sen : #Cambodia Democracy Act of 2018

Download Cambodia Democracy Act of 2018 HR-5754

Yoho Introduces Bill to Push Back Dictator Hun Sen

Washington, D.C. – Today, Congressman Ted S. Yoho (R-FL), Chairman of the House Foreign Affairs Subcommittee on Asia and the Pacific, introduced the Cambodia Democracy Act of 2018.  Chairman Yoho released the following statement:

The Cambodian people are starving for democracy. Cambodia’s strongman Prime Minister, Hun Sen, has clung to power for decades and has no intentions of loosening his iron grip on that country. As support for the opposition has strengthened in the last few years, Hun Sen has decided that if he can no longer dominate the polls even in a rigged election system, he will retain power through force.

“Hun Sen has used violence, threats, and sham prosecutions to attack the peaceful opposition. In 2017, the regime-controlled Parliament and Supreme Court dismantled the Cambodia National Rescue Party and banned its elected officials from office, eliminating the country’s only viable opposition party.

“Hun Sen’s relentless consolidation of power means that his abuses, which also include attacks against NGOs and the shuttering of critical media outlets, will only continue. The Cambodia Democracy Act of 2018 will push back against the Hun Sen regime’s undermining of democracy and related human rights abuses by applying financial sanctions to the figures who carry out this despicable agenda and codifying the Administration’s existing visa restrictions for these individuals. This bill will help the people of Cambodia in their pursuit of democracy by imposing costs on Hun Sen’s consolidation of power.”

សមាជិក​សភា​អាមេរិក​ដាក់​សំណើ​ច្បាប់​ដើម្បី​ចាត់​វិធានការ​ទណ្ឌកម្ម​ប្រឆាំង​លោក ហ៊ុន សែន

12 May 2018

#Cambodge : L’ONU demande la libération immédiate de KEM Sokha

UN body declares detention of opposition leader Kem Sokha ‘arbitrary’, calls for his immediate release

U.N. urges Cambodia to free opposition leader, calls detention ‘arbitrary’

The UN Working Group on Arbitrary Detention (WGAD) called Kem Sokha’s arrest and detention “politically motivated,” amid an “escalating trend in Cambodia of suppression of criticism of the government” ahead of the vote.

“The Working Group considers that Mr Kem Sokha has been deprived of his liberty on discriminatory grounds, namely his political or other opinion,”

 

Supporters of Kem Sokha, former opposition leader and ex-president of the now-dissolved Cambodia National Rescue Party (CNRP), hold up a poster near the Appeal Court in Phnom Penh, Cambodia

 

10 May 2018

#Chine #USA : L’inévitable guerre économique

US China to Meet for Round 2, But Big Differences Remain

 

… analysts say after the first round, the differences between the two sides are huge. Some believe the differences are so fundamental and big that an escalation of tariffs is unavoidable.

FILE - Newly-manufactured cars and a container ship are seen at Dayaowan port of Dalian, Liaoning province, June 10, 2012.

09 May 2018

#Cambodia : “No election can be genuine if the main opposition party is barred from taking part,”

“To ensure a genuine multi-party democracy in Cambodia which respects its citizens’ participation rights, the Government must immediately release detained opposition leaders and lift a ban on the opposition taking part in the July 29 general election”.

“Those who currently rule the country have one final opportunity to reverse the current trajectory, and return instead to the constitutional path of multi-party democracy and genuine elections – ensuring a level playing field for all political parties”.

“All Cambodians have a right to openly debate and discuss political affairs; the media must be allowed to scrutinise and criticise, as well as inform the public; and civil society, including NGOs, should be encouraged to play an active role in State affairs,”.

“A liberal multi-party democracy is an essential, entrenched and non-amendable feature of the Constitution of Cambodia.”

DOWLOAD 30-04-2018 Cambodia SR election press release

 

អ្នក​រាយការណ៍​ពិសេស​ ​អ.ស.ប.​ចាត់​ទុក​ការ​បោះឆ្នោត​ខែ​កក្កដា​ថា​ ​«មិន​ពិតប្រាកដ»​ ​បើ​គ្មាន​គណ​បក្ស​ប្រឆាំង​ចូល​រួម

 

អ្នកស្រី រ៉ូណា ស្មីត ថា​ការ​បោះឆ្នោត​ដែល​គ្មាន​ការ​ចូលរួម​ពី​បក្ស​ប្រឆាំង​គឺ​​មិន​ត្រឹមត្រូវ

01 May 2018

#Cambodge : HUN Sen, de plus en plus SEUL, en relation conflictuelle ouverte avec le #Vietnam

HUN Sen,

mis au pouvoir par le Vietnam depuis des décennies,

est-il en train d’être poussé vers la sortie par ce dernier ?

En cause sa politique envers les migrants vietnamiens

installés au Cambodge et

son franc rapprochement avec la Chine

au détriment des intérêts vietnamiens,

particulièrement en Mer de Chine du Sud.

Un haut responsable vietnamien a carrément dit que HUN Sen doit partir et fait remarquer qu’il est au pouvoir depuis trop longtemps. 

De plus, son parti, le CPP, est divisé sur les tactiques adoptées par HUN Sen pour écarter le Parti d’opposition, le CNRP, avec ses amendements de la Loi sur les Partis Politiques. Les Etats-Unis et l’Union Européenne ont condamné à plusieurs reprises la dissolution par la force du Parti d’Opposition et l’incarcération de son Président Mr. KEM Sokha et demandent la réintégration de ses élus Communaux et Nationaux.

Il y a une semaine, 45 Pays ont signé une déclaration condamnant les violations des Droits de l’Homme et les Répressions Politiques du Régime de HUN Sen.

Le Japon en coulisse, inquiet pour ses intérêts, cherche à pousser HUN Sen à négocier avec le Parti d’Opposition.

Détesté par le Peuple cambodgien, lâché par les siens et ses protecteurs historiques, combien de temps HUN Sen pourra-t-il encore tenir ?

Quand la Chine sera t-elle consciente que le Régime de HUN Sen est indéfendable et que HUN Sen ne peut et ne pourra en aucun cas assurer la protection des intérêts chinois au Cambodge et dans la Région?

HUN Sen est SEUL !

Hun Sen willing to risk losing his oldest ally

Hun Sen was told by the Vietnamese very bluntly that he’d been in power too long and it was time to go,” the insider with close ties to senior figures in the premier’s ruling Cambodia People’s Party (CPP), which is believed to be divided over his tactics to sideline the main opposition party, told Asia Times.

 

Vietnam's President Tran Dai Quang (R) shakes hands with Cambodian Prime Minister Hun Sen (L) upon his arrival at the Peace Palace in Phnom Penh on June 15, 2016. The Vietnamese President is on a two-day visit to Cambodia. / AFP PHOTO / TANG CHHIN SOTHY

28 Mar 2018

#Cambodge : Le #Japon demande que les élections générales de juillet soient justes et équitables

Le Japon jouerait-il sa carte de facilitateur pour le rétablissement du Parti d’Opposition, le CNRP, dissout de force par HUN Sen ?  A en croire les développements récents, le Japon s’intéresserait de près aux élections législatives générales qui auront lieu le 29 Juillet cette année. Le Japon a exprimé de nouveau son souhait de voir ces élections Justes et Equitables.  

ជប៉ុនជំរុញកម្ពុជាឲ្យរៀបចំការបោះឆ្នោតត្រឹមត្រូវ និងយុត្តិធម៌

 

24 Mar 2018

#Cambodge : Invasion chinoise à #Sihanoukville : La #Chine exporte sa pourriture.

Tout y est :

Jeux de hasard, trafic humain, prostitution, crimes!

Cela fait partie de “l’Initiative Belt and Road”

du Président Xi.

Mais quelle réputation !

Chinese property hunters flood into Ochheuteal Beach

A gate erected by a Chinese contractor at the entrance to a 2-hectare Cambodian-Chinese resort development project on Occheuteal Beach.

Reportage à lire #Cambodge : un “Etat client” de la #Chine ou HUN Sen et ses amis chinois !

 

#Cambodge : La sinisation de Sihanoukville à travers les Casinos chinois (25 en 2018) : Macao 2 !

24 Mar 2018

45 Pays condamnent les violations des Droits de l’Homme et les répressions politiques au #Cambodge

45 Pays signent une déclaration

(cliquer pour la télécharger) 

condamnant

les violations des Droits de l’Homme et

les Répressions Politiques au Cambodge.

Ils demandent

1 – la Libération des Prisonniers politiques et de KEM Sokha

2 – Le rétablissement du Parti CNRP et de ses élus au niveau National et Communal,

3 – L’abrogation des amendements à la Loi sur les Partis Politiques utilisés comme prétextes pour dissoudre ces derniers.

 

Page 1

Page 2

Forty-five countries urge Cambodia to conduct free vote, release opposition leader

នៅកិច្ចប្រជុំសិទ្ធិមនុស្ស អ.ស.ប. ក្រុមបស្ចិមលោករួមគ្នាបរិហារកម្ពុជា

រូបឯកសារ៖ ទិដ្ឋភាពនៃកិច្ចប្រជំុសិទ្ធិមនុស្សនៃអង្គការសហប្រជាជាតិ នៅទីក្រុងហ្សឺណែវ កាលពីថ្ងៃទី១៥ ខែមីនា ឆ្នាំ២០១៨។

22 Mar 2018

%d bloggers like this: