45 Pays condamnent les violations des Droits de l’Homme et les répressions politiques au #Cambodge

45 Pays signent une déclaration

(cliquer pour la télécharger) 

condamnant

les violations des Droits de l’Homme et

les Répressions Politiques au Cambodge.

Ils demandent

1 – la Libération des Prisonniers politiques et de KEM Sokha

2 – Le rétablissement du Parti CNRP et de ses élus au niveau National et Communal,

3 – L’abrogation des amendements à la Loi sur les Partis Politiques utilisés comme prétextes pour dissoudre ces derniers.

 

Page 1

Page 2

Forty-five countries urge Cambodia to conduct free vote, release opposition leader

នៅកិច្ចប្រជុំសិទ្ធិមនុស្ស អ.ស.ប. ក្រុមបស្ចិមលោករួមគ្នាបរិហារកម្ពុជា

រូបឯកសារ៖ ទិដ្ឋភាពនៃកិច្ចប្រជំុសិទ្ធិមនុស្សនៃអង្គការសហប្រជាជាតិ នៅទីក្រុងហ្សឺណែវ កាលពីថ្ងៃទី១៥ ខែមីនា ឆ្នាំ២០១៨។

22 Mar 2018

#Cambodge : Violations des droits de l’Homme : L’ONU en appelle au respect du processus démocratique

Pourquoi l’Union Européenne ne réagit-elle pas ?

 

Supreme Court: No bail for Kem Sokha

 

UN rapporteur denied prison meeting with Kem Sokha

 

UN Special Rapporteur Calls on Gov’t to Respect Democratic Process

Rhona Smith, the UN Special Rapporteur on Human Rights in Cambodia, on Wednesday called on the government to ensure “full rights of political participation” and warned that human rights could not be sacrificed for the sake of “stability and development.”

Separately, Zeid Ra’ad Al Hussein, the high commissioner for human rights, on Wednesday said that he was seriously concerned by developments in Cambodia.

“Since this [Human Rights] Council last met, the Supreme Court has dissolved the principal opposition party, disenfranchising opposition voters. Recently adopted amendments to the Constitution and Criminal Code are likely to further erode political rights and fundamental freedoms,” he said. 

I call on the Government to guarantee the political rights of the people, to respect the freedoms of expression, association and peaceful assembly, and to release human rights defenders and political actors,” he added.

 

FILE: UN Special Rapporteur on the Situation of Human Rights in Cambodia Rhona Smith speaks during a press conference at her main office in Phnom Penh, Cambodia, Wednesday, Oct. 19, 2016. FILE: UN Human Rights Commissioner Zeid Ra’ad Al Hussein. Photo: UN/Jean-Marc Ferré.

 

09 Mar 2018

Conclusions du Conseil de l’ Union Européenne sur le Cambodge du 26 Février 2018

Conclusions du Conseil de l’ Union Européenne

sur le Cambodge du 26 Février 2018

europa

Traduction partielle du texte en anglais par Cambodge Info 

 

Le Conseil rappelle que les Accords de Paris signés par le Cambodge et 18 autres pays, incluant la France et le Royaume Uni, ont créé des obligations légales entre les signataires, incluant l’obligation pour le Gouvernement Cambodgien de maintenir un système de démocratie libérale sur la base du multipartisme aussi bien que du respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales. Ces engagements sont inscrits dans la Constitution cambodgienne.

Le Conseil condamne les récents développements politiques préoccupants et la détérioration continue de la Démocratie au Cambodge, du respect des Droits de l’Homme et de l’Etat de droit, incluant la répression grandissante de l’opposition, des médias et de la société civile.

Le Conseil demande fermement au Gouvernement cambodgien de ne plus utiliser le système judiciaire comme instrument politique pour harceler et intimider les Opposants, la Société Civile, et les défenseurs des droits de Travail et des droits de l’Homme.

Il réitère sa demande pour la libération immédiate de KEM Sokha. Il lance un  appel au Cambodge de prendre des mesures nécessaires pour assurer que la dissolution du CNRP soit inversée rapidement et que les députés et des conseillers locaux du  CNRP soient réintégrés. Avec les élections générales prévues pour Juillet 2018, la dissolution du CNRP va à l’encontre de la volonté des électeurs et mine la crédibilité du processus électoral actuel. Le Conseil rapelle que le processus électoral dans lequel le principal parti d’Opposition est arbitrairement écarté n’est pas légitime.

L’Union Européenne est le plus grand marché à l’exportation pour le Cambodge. Le Conseil note que le Cambodge a bénéficié d’un accès préférentiel au Marché de l’UE sous le schéma “Everything But Arms” (EBA).  Dans ce contexte le Conseil rappelle que le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, y compris des droits du travail, est aussi une partie cruciale liée à l’octroi des préférences commerciales. Le Conseil invite la Commission à surveiller plus étroitement la situation et à intensifier l’engagement avec le Cambodge au regard des dispositions avec ce règlement (EU) No 978/2012.

Le Conseil prévient que des mesures ciblées spécifiques pourraient être envisagées si la situation politique ne s’améliorait pas.

Le Conseil demande au Cambodge de restaurer la Démocratie et au Gouvernement d’engager un dialogue constructif avec l’Opposition élue. Le Conseil demande aussi que le Gouvernement du Cambodge prenne des mesures nécessaires pour assurer un environnement politique dans lequel les parties d’Opposition, la société civile et les médias peuvent fonctionner librement. L’EU est prête à assister le Cambodge pour qu’il remplisse ses obligations de démocratisation, du respect des droits de l’Homme et de l’Etat de droit et d’un développement économique durable. 

EU Council conclusion on Cambodia

View Fullscreen

Conclusions du Conseil de l’Union Européenne sur le Cambodge

View Fullscreen

 

EU council condemns situation in Cambodia, hints at ‘targeted measures’

Federica Mogherini, the high representative of the European Union for Foreign Affairs and Security Policy, speaks to the media today before attending the EU Foreign Affairs Council meeting.

EU threatens Cambodia with sanctions over election purge

26 Feb 2018

#Cambodge : Moi, HUN Sen, VOLEUR et FIER de l’être

Editorial

Moi, HUN Sen, VOLEUR et FIER de l’être !

J’aimerais dire haut et fort au Monde entier que je viens de gagner les élections sénatoriales. J’ai raflé tous les 58 sièges de Sénateurs. Cela représente 100% de sièges attribuables. C’est la première fois, dans toute l’histoire des élections sur cette planète, que l’on peut trouver un résultat aussi merveilleux pour un Parti politique, le mien, le CPP. Vous vous posez la question de savoir comment j’ai pu réussir un tel exploit. Alors que les autres Dictateurs n’ont osé affiché que des résultats proches et en dessous de 100%. En fait, j’aurais pu même afficher plus de 100% si j’avais voulu. Puisque la notion de pourcentage est quelque chose de trop abstrait pour vous.

Avant de revenir à votre question sur mon exploit, j’aimerais vous dire que ces élections étaient Libres, Justes et Equitables. Libres, parce qu’UNIQUEMENT mes amis ont LIBREMENT voté pour moi. Justes, parce que les membres du Comité des Elections travaillent UNIQUEMENT pour moi. Equitables, parce que mon Parti a mené des campagnes TOUT SEUL sans adversaires. Donc c’est normal que je gagne 100% des sièges. Avant d’en arriver là, moi HUN Sen, qu’ai je fait pour être aussi fort ?

Je vais vous livrer mes secrets : Pour gagner une élection à 100%, quelle qu’elle soit, il faut absolument éliminer tous ses adversaires, surtout ceux qui vous empêchent de gagner 100% des sièges. Qu’ai je fait ?

1 – D’abord, j’ai décidé de supprimer les libertés de s’assembler et de manifester, d’éliminer toutes formes de critique envers mon régime. J’en ai marre de voir des millions de cambodgiens manifester contre moi. Les médias, Cambodia Daily et autres doivent disparaître. C’est ce que j’ai fait.

2 – Ensuite, j’ai commencé par accuser les dirigeants du Parti d’Opposition de traîtres. J’en ai ensuite mis un en prison et pas des moindres. Vous savez comment il s’appelle ? KEM Sokha, le Président du CNRP.

3 – Enfin j’ai utilisé mes hommes de main (les magistrats, les députés, les sénateurs, les membres du Conseil Constitutionnel, les princes du Palais), ma police, mon Armée et tous ceux qui acceptent de se vendre pour m’aider à éliminer mes adversaires. Le but était de dissoudre purement et simplement leur Parti Politique. Ainsi j’ai dissout et éliminé le CNRP de KEM Sokha. Pourquoi fallait-il dissoudre ce Parti qui me gêne ? Tout simplement pour m’attribuer tous ses sièges de députés (55), de Conseillers Municipaux (5007), de Sénateurs (au moins 25). N’ai je pas ainsi volé les sièges de mes adversaires ? Quelle question ! C’est évident que j’ai volé les sièges de mes adversaires. Suis-je fier ? Oui je le suis. Mais pourquoi ne le serais-je pas? Parce que je veux montrer au Monde que chez les Khmers Rouges, la notion de dignité et d’honneur n’existe pas. 

 

Phnom Penh Post – CPP claims all 58 seats up for grabs in Senate

 

Cambodia’s ruling party sweeps Senate election after crackdown

Cambodia ruling party sweeps Senate vote in absence of opposition

 

Cambodia’s ruling party has sure lock on Senate election

 

ការបោះឆ្នោត​ព្រឹទ្ធសភា​បាន​បញ្ចប់​ដោយ​គ្មានបក្ស​ប្រឆាំង​ និង​ចំណាប់​អារម្មណ៍​ពី​ពលរដ្ឋ

លោក​ទេព នីថា មន្ត្រី​​គណៈកម្មាធិការ​រៀបចំ​ការ​បោះ​ឆ្នោត(គ.ជ.ប.)​ចូល​រួម​ក្នុង​កិច្ច​ប្រជុំ​ភាគី​ពាក់ព័ន្ធ​ការ​បោះឆ្នោត​ព្រឹទ្ធ​សភា​ជាតិ​នីតិកាល​​ទី​៤​កាលពី​ថ្ងៃទី​២៥ កុម្ភៈ ២០១៨​ នៅ​ទីស្នាក់​ការ​កណ្តាល​​របស់​គ.ជ.ប.​ រាជ​ធានី​ភ្នំពេញ​​ ប្រទេស​​កម្ពុជា។ (ទុំ ម្លិះ/VOA)

គ.ជ.ប បង្ហាញថាបក្សប្រជាជនកម្ពុជាឈ្នះអាសនៈព្រឹទ្ធសភាទាំងអស់

 

 

25 Feb 2018

#Cambodge : Emprisonnement de KEM Sokha, dissolution du CNRP, il faut des sanctions

Le chef de l’opposition Kem Sokha le 28 mai 2017 durant une interview au Cambodge.

sanctions

 

24 Feb 2018

#Cambodge : Message de Vœux de KEM Sokha de sa prison

Message de Vœux de KEM Sokha pour l’année 2018

Dans ses Vœux, KEM Sokha a renouvelé son message aux cambodgiens de s’unir pour résoudre les problèmes politiques de la Nation, de la Population, en s’appuyant sur 

1 – La réconciliation nationale basée sur la non-violence, sans rancœur aucune,

2 – Le droit souverain du peuple cambodgien à choisir ses dirigeants à travers des élections Libres et Justes,

3 – Le respect et les applications strictes des Accords de Paix de Paris signés le 23 Octobre 1991,

4 – Une vision politique claire pour la Société et un développement équitable et durable.

A la fin il a réitéré son appel à tous les politiciens de tous bords et au Peuple du Cambodge à s’unir, à adhérer au principe de la non-violence et à œuvrer activement à la réconciliation nationale, pour la Démocratie et le Respect des Droits de l’Homme.

Detained Cambodian opposition leader calls for free and fair vote

 

 

01 Jan 2018

#Cambodge : Sanctions très sévères de l’ #UE contre HUN Sen : Communiqué de l’ Union Européenne !

HUN Sen est en train de casser ma tirelire !

 

Les conséquences de la politique suicidaire de HUN Sen

commencent à se faire sentir et

deviendront dévastatrices pour l’industrie

de vêtements et de chaussures qui exporte 

plus de $6 milliards vers l’Union Européenne et

$3 milliards vers les Etats-Unis.

 

 

Les autres piliers de l’économie cambodgiennes

vont connaitre le même sort :

la Construction et le Tourisme !

 

 

IL EST TEMPS MAINTENANT

QUE LES INVESTISSEURS VÉREUX

RÉCUPÈRENT LEUR MISE ET

QUITTENT LE CAMBODGE AU PLUS VITE !

Communiqué de l’ EU : Cambodia: reverse the ban on the main opposition party

 

MEPs urge the Cambodian authorities to reverse their decision to dissolve the Cambodia National Rescue Party (CNRP) and ban 118 CNRP politicians from politics for five years. They also call for the release of CNRP leader Kem Sokha, arrested on 3 September. MEPs express concern about the general elections scheduled for July 2018, stressing that an electoral process from which the main opposition party has been excluded is not legitimate.

Cambodia currently benefits from EU’s preferential EBA (Everything But Arms) scheme, the most favourable regime available under the EU’s Generalised Scheme of Preferences. If Cambodian authorities do not respect fundamental rights, these tariff preferences must be temporarily withdrawn, say MEPs. They also ask the European External Action Service and the EU Commission to prepare a list of individuals responsible for the dissolution of the opposition and other serious human rights violations in Cambodia, with a view to imposing visa restrictions and asset freezes on them.

 

សភា​អឺរ៉ុប​សម្រេច​ជា​ឯកច្ឆន្ទ​ដាក់​ទណ្ឌកម្ម​លើ​រដ្ឋាភិបាល​លោក ហ៊ុន សែន

៥-មិថុនា-២០១៤៖ សកម្មភាព​របស់​កម្មករ​រោងចក្រ​កាត់ដេរ​មួយ ក្នុង​តំបន់​សេដ្ឋកិច្ច​ពិសេស មេនហាតធេន (Manhattan SEZ) នា​ខេត្ត​ស្វាយរៀង។

 

European Parliament calls for actions against Cambodian government

European Commission member Karmenu Vella speaks at a session of the EU Parliament where a resolution calling for sanctions on Cambodia passed yesterday.

#Cambodge : Dissolution du Parti d’Opposition le CNRP : Sanctions #européennes soumises aux votes !

 

សភា​សហភាព​អឺរ៉ុប​បោះឆ្នោត​សម្រេច​ព្យួរ​ការ​​អនុគ្រោះ​ពន្ធ​លើ​ទំនិញ​នាំចូល​ពី​កម្ពុជា

រូបឯកសារ៖ ទិដ្ឋភាពនៃសភាអឺរ៉ុបនៅទីក្រុង ប៊្រុចសែល ប្រទេសប៊ែលហ្សិក កាលពីថ្ងៃទី២ ខែមីនា ឆ្នាំ២០១៧។

 

EU Calls for Cambodia Sanctions

Chinese investment in Cambodia was close to $1 billion last year – vastly eclipsing all other nations – while Beijing also provides hundreds of millions of dollars in aid and multi-billion dollar infrastructure loans. More than 60 percent of Cambodia’s garment factories are Chinese owned.

 

លោក ជា មុនី ស្នើ​សហភាព​អឺរ៉ុប​ដាក់​ទណ្ឌកម្ម​លើ​រដ្ឋាភិបាល​លោក ហ៊ុន សែន ឲ្យ​បាន​ឆាប់

លោក ជា មុនី សមាជិក​ក្រុមប្រឹក្សា​ឃ្លាំមើល​កម្ពុជា និង​ជា​អតីត​ប្រធាន​សហជីព​សេរី​កម្មករ​នៃ​ព្រះរាជាណាចក្រកម្ពុជា ថ្លែង​ក្នុង​ពិធី​គម្រប់​ខួប​​១២​ឆ្នាំ​នៃ​ការ​ស្លាប់​របស់​លោក ជា វិជ្ជា នៅ​ជិត​វត្ត​លង្កា កាល​ពី​​ថ្ងៃ​ទី​២២ ខែ​មករា ឆ្នាំ​២០១៦។

 

 

#Cambodge : HUN Sen fait trembler les investisseurs chinois

 

14 Dec 2017

#Cambodge : Appels de KEM Sokha : extraits de sa lettre

Appels de KEM Sokha extraits de sa lettre : 

 

appel de Kem Sokha

1 – Au Peuple du Cambodge, détenteur du pouvoir selon l’article 51 de la Constitution : Ne vous laissez pas intimider par des menaces. Unissez-vous pour défendre la Justice pour tous.

2 – A la Communauté Internationale : La démocratie au Cambodge est à l’agonie. Agissez efficacement pour sauver le Cambodge, quand il est encore temps. 

3 – Aux autorités gouvernementales et aux tribunaux : Vous devez revoir les accusations portées contre moi. Ces dernières ne constituent en aucun cas une bonne stratégie pour procurer des bienfaits durables aux cambodgiens. Je ne suis pas votre ennemi. Je suis votre adversaire politique qui a un devoir partagé de rendre notre Nation meilleure, à travers les critiques et la compétition pour le soutien populaire.

 

Le chef de l’opposition Kem Sokha le 28 mai 2017 durant une interview au Cambodge.

 

L’image contient peut-être : texte

L’image contient peut-être : texte

L’image contient peut-être : texte

02 Oct 2017

L’Edito #Cambodge : La lâcheté de HUN Sen : il bat en retraite !

Editorial de Cambodge Info

HUN Sen est un lâche

et ne s’attaque qu’aux faibles !

 

media

 

Avec le soutien du Peuple

KEM Sokha est un roc, indestructible !

 

Le chef de l’opposition Kem Sokha le 28 mai 2017 durant une interview au Cambodge.

1 – Aventure belliqueuse de HUN Sen

HUN Sen s’est aventuré dans sa rhétorique de guerre depuis des mois en répétant inlassablement que si son Parti, le CPP, perd les élections, il déclenchera une guerre civile contre la population. HUN Sen veut la guerre. Il a inventé, lui, son Parti  et son Administration, une soit-disant “révolution de couleur” pour incriminer le Parti d’Opposition, le CNRP et les Etats-Unis de vouloir renverser son Régime.

Dans la nuit du 2 au 3 Septembre, il a envoyé sa Police pour arrêter KEM Sokha, illégalement, et l’a incarcéré.

Avant cette arrestation, depuis 2013, la liberté d’expression et d’association a été supprimée. Il ne cesse de répéter que toute manifestation publique sera matée dans le sang.

Récemment, dans la première moitié de 2017, par 2 fois, des amendements à la Loi sur les Partis Politiques ont été rédigés et approuvés par son Parlement et son Sénat, dans le but de lui donner toute liberté pour dissoudre à sa guise n’importe quel Parti Politique. Ces amendements visent en particulier le Parti d’Opposition le CNRP. Lequel Parti, est le seul à pouvoir affronter électoralement son Parti.

Le Roi Norodom Sihamoni, par deux fois, dans un geste symbolique de désapprobation, n’a pas voulu apposer sa signature pour promulguer cette Loi. HUN Sen a utilisé, comme d’habitude, son homme, SAY Chhum, pour signer ses Lois, en l’absence du Roi.

Le Cambodge va devoir organiser les élections pour sa 6ème législature le 29/07/2018. La popularité de HUN Sen et de son Parti, le CPP, s’effrite d’élections en élections. HUN Sen et son Parti, sont conscients de perdre ces élections et leur pouvoir, comme attestent les résultats des enquêtes d’opinion commanditées par lui et son Parti en 2016.

Par des moyens odieux, il a demandé à son Administration, le Ministère de l’Information, l’administration des impôts et le Ministère de l’Intérieur, d’inventer toutes sortes de charges

1 – contre la Presse : en révoquant une trentaine de fréquences Radio et en poussant les Radios locales détentrices de ces fréquences à la fermeture. Le quotidien Cambodia Daily, presse écrite locale, a été sommé de payer un impôt exorbitant de plus de 6 millions de dollars, inventé par son administration. Des harcèlements contre les Journalistes locaux ont contraint la Radio Free Asia de cesser toutes ses opérations au Cambodge.

2 – contre les ONGs qui œuvrent en faveur de la démocratie (NDI) ou de la protection de l’Environnement et des forêts (Mother Nature).

Les condamnations par la Communauté Internationale, dont l’Union Européenne et les Etats-Unis, ont provoqué des répercutions dont HUN Sen a sous-estimé la portée et risquent d’affaiblir son Régime. Il a voulu se persuader que le soutien de la Chine serait franc et massif pour contrebalancer les réactions occidentales. Cependant, après avoir passé quelques jours en Chine, immédiatement après l’arrestation de KEM Sokha, HUN Sen a réalisé que le soutien de la Chine n’était pas aussi franc et massif que ce qu’il avait espéré.

La Chine, comme n’importe quelle Grande puissance, doit bâtir sa stratégie géopolitique régionale en tenant compte de la solidité de ses Partenaires. Le Cambodge de HUN Sen, en l’occurrence, avec sa dictature sans soutien populaire, représente pour la Chine un maillon faible.

Les Etats-Unis, ayant reçu des attaques verbales et frontales de HUN Sen et de ses organes de Presse, ont réagi par le biais de la Conférence de Presse donnée par son Ambassadeur posté à Phnom Penh. Toutes les accusations de HUN Sen ont été qualifiées de sans fondement et fausses. La tension a monté d’un cran quand les Etats-Unis ont décidé de suspendre les Visas applicables aux hauts dignitaires du Ministère des Affaires Etrangères de HUN Sen. Une forme de sanction diplomatique à l’encontre de HUN Sen.

Le Parlement Européen, dans la nuit du 14 Septembre 2017, en pleine session, a adopté dans les termes les plus sévères une Résolution condamnant l’arrestation et l’incarcération de KEM Sokha et demandé instamment sa libération immédiate et inconditionnelle. Mme Federica Mogherini (Chef de la Diplomatie Européenne), dans son intervention au Parlement Européen a exprimé sa vive inquiétude en ce qui concerne la détérioration du climat Politique au Cambodge : “il ne peut exister de développement sans le respect des droits de l’homme et les garanties démocratiques”. Elle a souligné que des leviers d’actions possibles sont à considérer pour qu’un climat politique sain en vue des prochaines élections de 2018 soit garanti. Des projets à long terme entre l’Union Européenne et le Cambodge pourraient être suspendus. Le statut dont bénéficie le Cambodge en ce qui concerne les tarifs douaniers préférentiels (Everything But Arms) a été mentionné. La révocation de ce statut par l’Union Européenne représenterait une menace réelle pour HUN Sen.

Il y a quelques jours, HUN Sen a abaissé le ton de ses attaques. Il vient de dire qu’il aimerait entamer des négociations globales avec les Etats-Unis. Il bat ainsi en retraite. HUN Sen est un paria non fréquentable. De plus, il a besoin d’exporter ses vêtements et ses chaussures (manufacturés dans des usines dignes de l’esclavage moderne, des ouvrières s’évanouissent régulièrement tant les conditions de travail sont inhumaines).

Les sanctions économiques qui se profilent à l’encontre du Régime de HUN Sen par les Etats-Unis et l’Union Européenne inquiettent les investisseurs. Le Cambodge a exporté en 2016 6,6 milliards de dollars les produits des usines de confection (Vêtements et Chaussures), dont 4 milliards de dollars (60,60%) vers l’Union Européenne, et 2,1 milliards de dollars (31,81%) vers les Etats-Unis. Dans la situation de crise politique actuelle, des sanctions économiques devront être sérieusement considérées par les Etats-Unis et l’Union Européenne.

2 – Conséquences de la politique belliqueuse de HUN Sen

1 – Crise de confiance vis à vis des investisseurs

Cette crise a révélé aux yeux des investisseurs que HUN Sen et son Régime sont incapables d’assurer un socle sain pour les investisseurs qui ont besoin à moyen et long terme d’un climat politique stable (la guerre fait peur), du respect des droits de l’homme, de l’état de droit et de la démocratie, comme a souligné Mme Federica Mogherini. Il est temps pour les investisseurs de se poser la question s’il faut rester ou partir.

Si négociations il y a, HUN Sen doit savoir que les revendications stipulées dans la résolution du Parlement Européen du 14 septembre 2017 en sont un pré-requis.

2 – Crise de confiance au sein du CPP

Cette crise politique a également révélé aux membres et aux cadres du parti de HUN Sen que les attaques récentes qu’il a menées depuis 2 semaines ne font qu’affaiblir le Parti et à ce titre l’unité du Parti risque de se fissurer. Le CPP va devoir se présenter aux élections prochaines avec un handicap supplémentaire où sa popularité s’effondre.

3 – La vraie nature du Régime de HUN Sen

Cette crise a montré la vraie nature du Régime dictatorial de HUN Sen. Elle a fait état de la situation politique réelle du Cambodge après les Accords de Paix de Paris sur le Cambodge signés il y a 26 ans par 19 pays. Le Cambodge de HUN Sen n’a respecté ni l’esprit, ni les termes de ces accords. Il est temps que les pays Coprésidents de la Conférence de Paix de Paris sur le Cambodge (La France et l’Indonésie) reprennent l’initiative pour éviter une autre guerre dans ce pays.

HUN Sen joue gros et mal !

Un faible qui veut se persuader qu’il est fort : un lâche !

18 Sep 2017

#Cambodge : HUN Sen, de plus en plus SEUL, en relation conflictuelle ouverte avec le #Vietnam

HUN Sen,

mis au pouvoir par le Vietnam depuis des décennies,

est-il en train d’être poussé vers la sortie par ce dernier ?

En cause sa politique envers les migrants vietnamiens

installés au Cambodge et

son franc rapprochement avec la Chine

au détriment des intérêts vietnamiens,

particulièrement en Mer de Chine du Sud.

Un haut responsable vietnamien a carrément dit que HUN Sen doit partir et fait remarquer qu’il est au pouvoir depuis trop longtemps. 

De plus, son parti, le CPP, est divisé sur les tactiques adoptées par HUN Sen pour écarter le Parti d’opposition, le CNRP, avec ses amendements de la Loi sur les Partis Politiques. Les Etats-Unis et l’Union Européenne ont condamné à plusieurs reprises la dissolution par la force du Parti d’Opposition et l’incarcération de son Président Mr. KEM Sokha et demandent la réintégration de ses élus Communaux et Nationaux.

Il y a une semaine, 45 Pays ont signé une déclaration condamnant les violations des Droits de l’Homme et les Répressions Politiques du Régime de HUN Sen.

Le Japon en coulisse, inquiet pour ses intérêts, cherche à pousser HUN Sen à négocier avec le Parti d’Opposition.

Détesté par le Peuple cambodgien, lâché par les siens et ses protecteurs historiques, combien de temps HUN Sen pourra-t-il encore tenir ?

Quand la Chine sera t-elle consciente que le Régime de HUN Sen est indéfendable et que HUN Sen ne peut et ne pourra en aucun cas assurer la protection des intérêts chinois au Cambodge et dans la Région?

HUN Sen est SEUL !

Hun Sen willing to risk losing his oldest ally

Hun Sen was told by the Vietnamese very bluntly that he’d been in power too long and it was time to go,” the insider with close ties to senior figures in the premier’s ruling Cambodia People’s Party (CPP), which is believed to be divided over his tactics to sideline the main opposition party, told Asia Times.

 

Vietnam's President Tran Dai Quang (R) shakes hands with Cambodian Prime Minister Hun Sen (L) upon his arrival at the Peace Palace in Phnom Penh on June 15, 2016. The Vietnamese President is on a two-day visit to Cambodia. / AFP PHOTO / TANG CHHIN SOTHY

28 Mar 2018

#Cambodge #KEMSokhaEmprisonné : Appelé à comparaître devant la court d’appel de HUN Sen

Mais pourquoi la Justice HUN Sen

continue encore à vouloir montrer

sa sale besogne au Monde entier ?

Kem Sokha to appear Tuesday at Appeal Court in Phnom Penh

Jailed opposition leader Kem Sokha pictured at the Appeal Court last month for a bail hearing over his detention on charges of "treason". He is expected to appear again at the Appeal Court on Tuesday. Fresh News

26 Mar 2018

#Cambodge : Connaître la vraie nature de HUN Sen : à lire

Hun Sen, Cambodia’s ruler, has been in power too long

26 Mar 2018

#Cambodge : Le #Japon inquiet pour ses intérêts pousse HUN Sen à négocier avec l’Opposition

Hun Sen says Cambodia won’t discuss CNRP with Japan

 

Ministry says Japan’s concerns misplaced

 

Hironori Suzuki, Japanese embassy counsellor, said in an email that it was “of utmost importance” that July’s national elections “reflected the will of Cambodian people properly”, and that Sonoura had “encouraged [the] Cambodian Government . . . to realize dialogue among domestic people involved in politics”.

Japan pushes CNRP dialogue

Kentaro Sonoura, adviser to Japanese Prime Minister Shinzo Abe, meets with Prime Minister Hun Sen on Friday about the possibility of opening negotiations with the dissolved CNRP. Facebook

“កម្ពុជា​នឹង​រង​ទណ្ឌកម្ម​អន្តរជាតិ​កាន់តែ​ធ្ងន់ធ្ងរ​បើ​លោក ហ៊ុន សែន មិន​វិល​មក​តុ​ចរចា”

 

#Cambodge : Le #Japon demande que les élections générales de juillet soient justes et équitables

26 Mar 2018

#Cambodge : Questions de frontières : Communiqué du CFC (en khmer)

 

View Fullscreen

24 Mar 2018

#Cambodge : Le #Japon demande que les élections générales de juillet soient justes et équitables

Le Japon jouerait-il sa carte de facilitateur pour le rétablissement du Parti d’Opposition, le CNRP, dissout de force par HUN Sen ?  A en croire les développements récents, le Japon s’intéresserait de près aux élections législatives générales qui auront lieu le 29 Juillet cette année. Le Japon a exprimé de nouveau son souhait de voir ces élections Justes et Equitables.  

ជប៉ុនជំរុញកម្ពុជាឲ្យរៀបចំការបោះឆ្នោតត្រឹមត្រូវ និងយុត្តិធម៌

 

24 Mar 2018

#Cambodge : Invasion chinoise à #Sihanoukville : La #Chine exporte sa pourriture.

Tout y est :

Jeux de hasard, trafic humain, prostitution, crimes!

Cela fait partie de “l’Initiative Belt and Road”

du Président Xi.

Mais quelle réputation !

Chinese property hunters flood into Ochheuteal Beach

A gate erected by a Chinese contractor at the entrance to a 2-hectare Cambodian-Chinese resort development project on Occheuteal Beach.

Reportage à lire #Cambodge : un “Etat client” de la #Chine ou HUN Sen et ses amis chinois !

 

#Cambodge : La sinisation de Sihanoukville à travers les Casinos chinois (25 en 2018) : Macao 2 !

24 Mar 2018

#Corée-du-sud : L’ex Président LEE (un ami à HUN Sen) arrêté : #CORRUPTION

Verdict début AVRIL

Former South Korean president Lee Myung-bak was on Thursday arrested over corruption, the last of the country’s four living ex-leaders to be embroiled in a criminal inquiry.

The 76-year-old, business CEO-turned president — who served from 2008 to 2013 — faces multiple charges including bribery, power abuse, embezzlement, and tax evasion.

 

If convicted of all the allegations, he could be jailed for up to 45 years.

Ex-South Korean President Lee arrested over corruption

Former South Korean president Lee Myung-bak leaving his house for a police station where he was arrested

South Korea ex-president Lee detained on graft charges

23 Mar 2018

#Cambodge #Australie : Menaces de mort contre la femme de KEM Ley

Australian police investigating death threat against Kem Ley’s widow

Bou Rachana, the wife of murdered Cambodian analyst Kem Ley, speaks as Australian Cambodians gather to protest against Prime Minister Hun Sen at the Asean summit Sydney at the weekend. Police are investigating a death threat made against her and her sons, as well as Victorian state MP Hong Lim. Peter Parks/AFP

22 Mar 2018

#Francophonie : Bonne journée et bonne route !

La Francophonie, à travers la langue et les valeurs qu’elle véhicule (les droits de l’homme, la démocratie, la lutte contre la dictature et la corruption) c’est le reflet perçu de la réalité de la politique de la France dans le Monde qui en est et sera son élément déterminant.

La Francophonie devrait être vue et vécue comme un socle culturel commun en faveur de l’humain et non des intérêts à court terme.

Soyons dignes d’en faire partie.

 

20 Mar 2018

#Cambodge : Questions de frontières : VAR Kimhong disparaît de la circulation ?

Un nouveau Groupe de travail vient d’être créé par HUN Sen.

Avec BIN Chhin comme Président !

កម្ពុជា​បង្កើត​ក្រុម​ការងារ​ការពារ​អធិបតេយ្យ​ព្រំដែន​ជាមួយ​ថៃ​និង​ឡាវ

Working group created to protect ‘sovereignty’ along Lao, Thai borders

Deputy Prime Minister Bin Chhin speaks at an event in Phnom Penh in 2016. The Council of Ministers head will lead a working group to ensure Cambodia’s ‘sovereignty’ along the Thai and Lao borders.

20 Mar 2018

#Internet : Comment utiliser les #ReseauxSociaux pour détruire la Démocratie ! FACEBOOK pointé du doigt !

Reportage à regarder absolument de Chanel4News

Channel 4 News

CAMBRIDGE ANALYTICA UNCOVERED

 

Fake news et ingérence russe : les deux années qui ont ébranlé Facebook

20 Mar 2018

#Cambodge : Assassinat de KEM Ley : HUN Sen accuse les Etats-Unis

US Brushes Off Hun Sen’s ‘Absurd’ Claims of CIA Hit on Cambodian Analyst Kem Ley

U.S. Ambassador to Cambodia Willam Heidt has dismissed claims by Cambodia’s Prime Minister Hun Sen that Washington was behind the assassination in 2016 of prominent political analyst Kem Ley as “absurd” and “offensive,” and reiterated calls for an independent investigation into his death.

 

US Ambassador to Cambodia William Heidt holds a press conference at the US Embassy in Phnom Penh, Sept. 12, 2017.

 

Hun Sen blames US, CNRP for Kem Ley killing

Thousands join Kem Ley’s funeral procession in Phnom Penh in July 2016. During a visit to Australia, Prime Minister Hun Sen accused the CNRP and US of being behind the revered analyst’s murder.

“ការ​ចោទ​ប្រកាន់​របស់​លោក ហ៊ុន សែន ថា​អាមេរិក​សម្លាប់​បណ្ឌិត កែម ឡី ជា​ការ​ប្រមាថ​អាមេរិក

19 Mar 2018

#Cambodge : “Etat mafieux”, HUN Sen : “Voyou” : scandent les manifestants contre la présence de HUN Sen à Sydney

HUN Sen, a thug : un voyou, malfrat, bandit, criminel ?

 

“Il est scandaleux de voir ‘ce voyou’, HUN Sen (avec du sang sur les mains) au sommet Australie-ASEAN à Sydney serrant la main  du premier ministre Malcolm Turnbull”.

“It is shameful that we see this thug, Hun Sen, come to this Australia-Asean summit, walking with blood on his hands and shaking hands with prime minister Malcolm Turnbull,” 

“Hun Sen is a violent man … grave human rights abuses have been committed. We are here today to appeal to the leaders that are attending the Australia-Asean summit to tell Hun Sen that enough is enough.”

 

អ្នក​តវ៉ា​ប្រឆាំង​លោក ហ៊ុន សែន នៅ​ប្រទេស​អូស្ត្រាលី​រង​ការ​គំរាម​សម្លាប់

Certains manifestants ont reçu des menaces de mort 

Cambodia’s Ruler Dared Australians to Burn His Effigy, So They Did

ពលរដ្ឋ​ខ្មែរ​អូស្ត្រាលី​ជាង ១​ពាន់​នាក់​ទាមទារ​ឲ្យ​លោក ហ៊ុន សែន ចុះ​ពី​តំណែង

 

អូស្ត្រាលី​លើក​ពីកង្វល់សិទ្ធិ​មនុស្ស​ជាមួយ​មេដឹក​នាំ​កម្ពុជា​និង​ភូមា​ក្នុងកិច្ចប្រជុំអូស្ត្រាលី​អាស៊ាន

‘Mafia state’: protesters rally against Cambodia PM Hun Sen’s visit to Australia

Cambodian-Australians protest in Sydney against the Australian visit of the Cambodian prime minister, Hun Sen, for Asean on Friday.

Hundreds Protest Cambodia PM Hun Sen in Sydney Ahead of ASEAN Summit

Cambodian Activists Plan to Protest Hun Sen’s Visit to Australia

 

Australia has not commented directly on Hun Sen’s threats to protestors, but said in a statement that “it goes without saying that violence, or the threat of violence, is not acceptable in Australia.”

19 Mar 2018

Reportage à lire #Cambodge : un “Etat client” de la #Chine ou HUN Sen et ses amis chinois !

Comprendre comment

HUN Sen a vendu le Cambodge à la Chine !

Embracing China, Facebook and Himself, Cambodia’s Ruler Digs In

Chinese tourists at a casino’s Lunar New Year banquet in Sihanoukville, Cambodia. Chinese arrivals to the emergent gambling hub rose by nearly 200 percent last year.

18 Mar 2018

#Australie : Cherche-t-elle à devenir le 11ème membre de l’ASEAN ?

Indonesia wants Australia as full ASEAN member

no picture alt text found

17 Mar 2018

Cambodian director of #Sofitel hotel linked to business which saw shooting of farmers

Un directeur de Sofitel lié aux affaires de tuerie à Kratie ? 

Cambodian director of Sofitel hotel linked to business which saw shooting of farmers

 

16 Mar 2018

#Cambodge : L’ #UE demande la libération immédiate de KEM Sokha

សហភាព​អឺរ៉ុប​អំពាវនាវ​​​​ឲ្យ​មាន​ការ​ដោះ​លែង​មេបក្ស​ប្រឆំាង​ ​លោក​ ​កឹម សុខា​ ​និង​កែ​ប្រែ​ការ​រំលាយ​បក្ស​សង្រ្គោះ​ជាតិ​ជាបន្ទាន់

រូបឯកសារ៖ លោក កឹម សុខា អនុ​ប្រធាន​គណបក្ស​សង្គ្រោះជាតិ ថ្លែង​នៅ​ក្នុង​បទ​សម្ភាសន៍​ជាមួយ​នឹង​សារព័ត៌មាន​អន្តរជាតិឈ្មោះ Reuters នៅ​ទីស្នាក់ការ​កណ្តាល​របស់​គណបក្ស​សង្គ្រោះជាតិ កាលពី​ថ្ងៃទី២៣ ខែមិថុនា ឆ្នាំ២០១៦។

16 Mar 2018

#USA : Tillerson remplacé par Pompeo

Trump ousts Tillerson, will replace him as secretary of state with CIA chief Pompeo

Trump fires Rex Tillerson as secretary of state

The Latest: Key vacancies at the top at State Department

Trump fires top diplomat Tillerson after clashes, taps Pompeo

លោក​ប្រធានាធិបតី​​ត្រាំ​​ដក​លោក Tillerson ចេញ​ពី​តំណែង​រដ្ឋមន្ត្រី​ការ​បរទេសអាមេរិក

14 Mar 2018