Cambodge Info

#HUNSen : violations des droits de l’homme, crimes de guerre et crimes contre l’Humanité commis par ses hommes

Ossature de l’appareil de Répressions politiques et de violations des droits de l’Homme du Régime dictatorial de HUN Sen

Télécharger le rapport complet

Human Rights Watch vient de publier un rapport détaillé (223 pages) des violations des Droits de l’Homme, des Crimes de Guerre et des Crimes contre l’Humanité commis par les hommes de main de HUN Sen depuis 1970 où certains (POL Saroeun, KUN Kim) étaient d’anciens Commandants KHMERS ROUGES impliqués directement dans le génocide où entre 1,2 à 2,8 millions de personnes ont été massacrées.

 

Les 12 Hommes de main de HUN Sen

 

1 – Kun Kim, RCAF Deputy Supreme Commander; 

2 – Mok Chito, Deputy Supreme Commissioner of National Police; 

3 – Neth Savoeun, Supreme Commissioner of National Police; 

4 – Pol Saroeun, RCAF Supreme Commander. Middle row, from left to right: 

5 – Sao Sokha, Commander of National Gendarmerie; 

6 – Sok Phal, Supreme Director of the Supreme Directorate for Immigration; 

7 – Bun Seng, Deputy Army Commander, Commander of Military Region 5; 

8 – Chap Pheakdey, Deputy Army Commander, Brigade 911 Commander.

9 – Choeun Sovantha, Deputy Army Commander, Commander of Military Region 2; 

10 – Rat Sreang, National Gendarmerie Deputy Commander, Phnom Penh Gendarmerie Commander; 

11 – Chuon Sovan, National Police Deputy Supreme Commissioner; 

12 – Chea Mon, Deputy Army Commander, Commander of Military Region 4.

 

28 Jun 2018

#CambodiaElection2018 : Les Etats-Unis demandent la réintégration immédiate du CNRP dans le processus électoral

Le Département d’Etat des Etats-Unis vient de publier un communiqué exprimant son profond regret quant à la décision du Gouvernement Royal du Cambodge d’interdire aux dirigeants du CNRP de participer aux élections nationales de Juillet 2018. Cette décision empêche des millions de cambodgiens d’exercer leur droit démocratique à voter pour le candidat de leur choix et met en question l’intégrité du processus électoral. 

Il demande instamment que le Gouvernement cambodgien réintègre les candidats du CNRP immédiatement.

De plus, en accord avec la conclusion récente du Groupe de Travail de l’ONU sur la détention arbitraire, il renouvelle son appel pour la libération immédiate de KEM Sokha.

 

State Department may 17 2018

 

17 May 2018

#CambodiaElection2018 : Les élections générales du 29 Juillet 2018 ne seront qu’une FARCE ! Communiqué du CNRP

Les élections générales du 29 Juillet 2018

organisées par HUN Sen ne seront qu’une FARCE

Le 14 Mai 2018 était le dernier jour permettant aux partis politiques de s’inscrire aux élections générales du 29 Juillet 2018. Le CNRP, le plus grand parti d’opposition au Cambodge, dissout illégalement par HUN Sen l’année dernière, ne pourra donc pas se présenter devant le Peuple cambodgien à ces élections.

Ci-dessous le Communiqué du CNRP traduit succinctement par Cambodge Info :

1 –  Le CNRP condamne les mesures prises par le gouvernement de Mr HUN Sen et de la Commission Nationale des Elections qui privent le Peuple cambodgien de son choix à travers l’interdiction au CNRP de se présenter aux prochaines élections. Par conséquent ces élections ne sont qu’une farce qui ne reflète pas la volonté du Peuple cambodgien, mais plutôt la mise à mort de la démocratie au Cambodge.

2 – Le CNRP appelle le Peuple du Cambodge à boycotter ces élections en ne se rendant pas aux urnes le jour des élections. Il est tout à fait légal de ne pas voter. Ne pas voter dans ces circonstances est un geste qui exprime le soutien au parti CNRP alors qu’on souhaiterait le voir diriger le pays.

3 – Le CNRP lance un appel à la Communauté internationale pour qu’elle ne reconnaisse pas les résultats de ces élections du 29 Juillet 2018 tout en considérant que ces élections seront injustes et illégales; tout comme l’ont déclaré 45 pays membres de l’ONU devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies du 21 Mars 2018.

En parallèle, le CNRP demande au Japon de couper son aide à la Commission Nationale des Elections dont l’obligation d’indépendance et d’impartialité n’a pas été respectée. Dans cette situation la CNE ne peut plus assumer l’organisation des élections libres, équitables et justes comme elle le devrait.

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

គណបក្ស​សង្គ្រោះជាតិ សុំឲ្យ​ប្រទេសជប៉ុន​ផ្តាច់​ជំនួយ​ គជប និង អំពាវនាវឲ្យ​សហគមន៍​អន្តរជាតិ កុំ​ទទួល​ស្គាល់​លទ្ធផល​បោះឆ្នោត

14 May 2018

#USA : Sanctions à l’encontre du Régime de HUN Sen : #Cambodia Democracy Act of 2018

Download Cambodia Democracy Act of 2018 HR-5754

Yoho Introduces Bill to Push Back Dictator Hun Sen

Washington, D.C. – Today, Congressman Ted S. Yoho (R-FL), Chairman of the House Foreign Affairs Subcommittee on Asia and the Pacific, introduced the Cambodia Democracy Act of 2018.  Chairman Yoho released the following statement:

The Cambodian people are starving for democracy. Cambodia’s strongman Prime Minister, Hun Sen, has clung to power for decades and has no intentions of loosening his iron grip on that country. As support for the opposition has strengthened in the last few years, Hun Sen has decided that if he can no longer dominate the polls even in a rigged election system, he will retain power through force.

“Hun Sen has used violence, threats, and sham prosecutions to attack the peaceful opposition. In 2017, the regime-controlled Parliament and Supreme Court dismantled the Cambodia National Rescue Party and banned its elected officials from office, eliminating the country’s only viable opposition party.

“Hun Sen’s relentless consolidation of power means that his abuses, which also include attacks against NGOs and the shuttering of critical media outlets, will only continue. The Cambodia Democracy Act of 2018 will push back against the Hun Sen regime’s undermining of democracy and related human rights abuses by applying financial sanctions to the figures who carry out this despicable agenda and codifying the Administration’s existing visa restrictions for these individuals. This bill will help the people of Cambodia in their pursuit of democracy by imposing costs on Hun Sen’s consolidation of power.”

សមាជិក​សភា​អាមេរិក​ដាក់​សំណើ​ច្បាប់​ដើម្បី​ចាត់​វិធានការ​ទណ្ឌកម្ម​ប្រឆាំង​លោក ហ៊ុន សែន

12 May 2018

#Cambodge : L’ONU demande la libération immédiate de KEM Sokha

UN body declares detention of opposition leader Kem Sokha ‘arbitrary’, calls for his immediate release

U.N. urges Cambodia to free opposition leader, calls detention ‘arbitrary’

The UN Working Group on Arbitrary Detention (WGAD) called Kem Sokha’s arrest and detention “politically motivated,” amid an “escalating trend in Cambodia of suppression of criticism of the government” ahead of the vote.

“The Working Group considers that Mr Kem Sokha has been deprived of his liberty on discriminatory grounds, namely his political or other opinion,”

 

Supporters of Kem Sokha, former opposition leader and ex-president of the now-dissolved Cambodia National Rescue Party (CNRP), hold up a poster near the Appeal Court in Phnom Penh, Cambodia

 

10 May 2018

%d bloggers like this: