Cambodge Info

Author Archives: CI

Joe Biden élu le 46ème Président des Etats-Unis

Bonne Chance Mr. Le Président !

Merci au Peuple Américain !

08 Nov 2020

#Cambodge : 22 bornes du traité 1985 mal positionnées sur le tracé des cartes à l’échelle 1/50 000

Exemple dans la partie Nord-Est

បង្គោលព្រំដែន២២ក្នុងចំណោម២០៨ ដែលផ្អែកលើសន្ធិសញ្ញាឆ្នាំ ១៩៨៥ បានកំណត់ខុសលើបន្ទាត់ព្រំដែនកម្ពុជាវៀតណាមបើផ្អែកលើផែនទីខ្នាត ១ / ៥០០០០ :

បង្គោលព្រំដែនចំនួន ១៨ ចូលប្រទេសកម្ពុជា

បង្គោលព្រំដែន ចូលប្រទេសវៀតណាម។

Sur 208 positions géographiques définies par le traité de 1985 nous avons relevé 22 Bornes mal placées par rapport au tracé de la frontière terrestre entre le Cambodge et le Vietnam selon les cartes à l’échelle 1/50 000 dont nous disposons :

dont 18 se trouvant à l’intérieur du territoire cambodgien :

B1, B3, B6 B9 B10, B11, B12 B13, B15, B16, B17, B22, B33, B34, B40, B115, B116, B178

et 4 à l’intérieur du territoire vietnamien : B18, B19, B32, B124

04 Nov 2020

#Cambodge : Frontière terrestre avec le #Vietnam selon les cartes à l’échelle 1:50 000.

ខ្សែព្រំដែនកម្ពុជាវៀតណាមផ្អែកលើផែនទីខ្នាត ១ / ៥០០០០។

នេះជាលើកទីមួយហើយដែលលោកអ្នកអាចមើលឃើញផែនទីព្រំដែនដែលបង្ហាញពីខ្សែបន្ទាត់ព្រំដែនរវាងកម្ពុជានិងវៀតណាម

CambodgeInfo publie sur Internet la délimitation de la frontière terrestre avec le Vietnam selon les cartes à l’échelle 1/50 000.

36 cartes peuvent être actuellement affichées sur l’écran de votre ordinateur par groupe de 9 cartes. 4 cartes supplémentaires vont s’ajouter à cette liste.

Nous militons pour que tout cambodgien ait le droit de connaitre les frontières de son pays avec les pays limitrophes.

Nous travaillons également sur la délimitation de la frontière du Cambodge avec le Laos et la Thaïlande.

C’est la première fois que vous pouvez visualiser, grâce à la technologie actuelle, la délimitation de la frontière terrestre entre le Cambodge et le Vietnam.

Il en sera de même pour les frontières Cambodge-Laos et Cambodge-Thaïlande.

Les données renvoyées par le serveur étant volumineuses, soyez patients quand vous cliquez sur les images ci-dessous pour afficher les cartes.

Nous avons déjà publié les positions géographiques des bornes frontalières entre le Cambodge et le Vietnam selon le traité de 1985.

Vous pourrez comparer la position géographique de chaque borne par rapport à la ligne de la frontière fournie par chaque carte.

Chaque point sur le tracé de la ligne de démarcation de la frontière nous renseigne exactement sur les coordonnées géographiques, vérifiables par tout appareil GPS sur le terrain.

De Rattanakiri Virachey à Koh Nhek
De Mondulkiri Dak Dam à Chhong Leu
De kratie à Svay Rieng
De Svay Rieng à Kampot

Bonne navigation !

02 Nov 2020

Bornes théoriques de la frontière terrestre entre le #Cambodge et le #Vietnam selon le traité de 1985

២០៨ បង្កោលព្រំដែនតាមរយៈសន្ធិសញ្ញាឆ្នាំ ១៩៨៥។

និយាមកាបង្គោលព្រំដែនទាំងនោះអាចផ្ទៀងផ្ទាត់ជាក់ស្ដែងជាមួយឧបករណ៍ GPS នៅ​លើ​ដី។

Cambodge Info publie les positions géographiques des bornes frontalières terrestres entre le Cambodge et le Vietnam selon le traité de 1985. Ce dernier a retenu 208 bornes à partir des cartes utilisant les projections Bonne/UTM à l’échelle 1/100000. Les coordonnées x,y UTM de chaque borne sont reportées sur la figure.

Nous avons choisi de les publier avec le Système de Coordonnées de Référence : WGS 84. L’outil vous permet de choisir soit le SCR WGS 84/Pseudo Mercator (exprimé en mètres) soit le WGS 84 (exprimé en Degrés Décimaux) par rapport au méridien de Greenwich et à l’équateur, compatible avec tout appareil GPS.

Vous pouvez les visualiser avec votre navigateur favorite (Chrome par exemple), à l’échelle souhaitée.

Cliquer sur une des images ci-dessous pour naviguer le long de la frontière vietnamo-cambodgienne et repérer les coordonnées GPS des bornes frontalières.

Note importante 1 : ces bornes ne nous disent pas si elles délimitent correctement la frontière terrestre entre le Cambodge et le Vietnam. Les coordonnées de ces bornes ont été prélevées d’une manière arbitraire à partir de cartes Bonne/UTM dont certaines sont labelisées comme étant dans leur version temporaire de finition.

Note importante 2 : Notre exercice consiste à répertorier ces bornes pour les confronter par la suite aux bornes réelles sur le terrain. L’implantation de ces bornes sur le terrain doit être basée sur des cartes de référence à l’échelle 1/100 000.

PS : Nous publions également la délimitation de la zone d’eau historique selon le traité de 1982.

Bonne navigation !

25 Sep 2020

#Cambodge : fausse démocratie, vraie tyrannie : un dossier à lire !

Cambodge : fausse démocratie, vraie tyrannie

La dérive autoritaire du Cambodge est l’un des exemples les plus frappants, sinon le plus frappant, de l’évolution de la majorité des pays de l’Asie du Sud-Est vers l’« illibéralisme ». Depuis longtemps, on savait que le royaume cambodgien n’était qu’une démocratie de façade. Un régime quasi autoritaire placé depuis des lustres sous la férule du premier ministre à poigne Hun Sen, ancien Khmer rouge reconverti depuis les années 1990 aux bienfaits de la démocratie libérale – système dont il a su tirer à merveille les avantages.
Désormais, la façade déjà lézardée s’est écroulée et révèle la vraie structure de la maison khmère : une fausse démocratie et une vraie tyrannie, où un Parlement croupion et des élections sans réelle opposition servent de faire-valoir. L’économie est phagocytée par la famille de Hun Sen, au pouvoir depuis trente-trois ans – et qui a bien l’intention de s’y accrocher, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Hun Sen est désormais plus que jamais déterminé à ne pas quitter le pouvoir, qu’il veut sans partage. Une inclination qui n’est pas nouvelle. Dans ses passionnants Mémoires, La diplomatie n’est pas un dîner de gala(éd. L’Aube, 2018), le diplomate Claude Martin, ancien responsable de l’Asie au Quai d’Orsay, ex-ambassadeur de France en Chine et en Allemagne, rapporte un entretien privé qu’il a eu en 1990 à Phnom Penh avec celui qui était déjà le premier ministre du Cambodge.
« Vous voulez démanteler mon gouvernement ? », lança Hun Sen à Claude Martin, à l’approche de l’accord de Paris, qui conduirait, un an plus tard, à la mise sous tutelle du pays sous l’égide des Nation unies jusqu’à l’organisation d’élections (tout en laissant, en réalité, le pouvoir à Hun Sen). « Le propos [de Hun Sen] m’inquiéta, écrit l’ancien diplomate. Le chef du “Kampuchéa populaire” [appellation d’alors du Cambodge] allait tout faire, je le sentais, pour garder le pouvoir. » C’est exactement ce qu’il s’est passé.

Le premier ministre cambodgien, Hun Sen, lors d’un discours aux ouvriers d’une manufacture de textile, dans la province de Kandal, le 30 mai 2018.

A lire aussi :

Asie du Sud-Est, la fin des parenthèses démocratiques

Des soldats birmans à Buthidaung, le 29 août 2017.

04 Jul 2018

%d bloggers like this: